MAROC
02/01/2019 09h:58 CET

Une attaque dans un village peul au Mali fait 37 morts

Des hommes armés habillés en tenue de chasseurs traditionnels dozos ont attaqué le village.

I just try to tell my emotions and take you around the world via Getty Images

ATTAQUE - Trente-sept civils ont été tués ce 1er janvier au matin, dans l’attaque d’un village peul du centre du Mali, menée par des chasseurs traditionnels dozos, a annoncé le gouvernement malien.

Dans un communiqué officiel publié mardi soir, le gouvernement a informé “l’opinion nationale et internationale d’une attaque ayant fait 37 morts sur le village peul de Koulogon, commune de Koulogon Habé, dans le cercle de Bankass (région de Mopti)”, en précisant que “des hommes armés habillés en tenue de chasseurs traditionnels dozos” ont mené cette attaque. 

Ils sont “reconnaissables à leur tenue et à leurs fétiches, prétendent protéger les Dogons contre les Peuls, alors que le conflit entre les deux communautés s’est exacerbé, dans le contexte de la lutte contre les jihadistes”, précise l’AFP.

Plusieurs blessés et des maisons incendiées

“Outre les 37 morts enregistrés, tous des civils, le bilan fait état de plusieurs blessés et de nombreuses habitations incendiées”, indique le gouvernement. “Le gouvernement donne l’assurance que les auteurs des crimes seront punis avec toute la rigueur de la loi et appelle l’ensemble des communautés de la zone centre au calme”, poursuit le document.

Un précédent bilan établi par des sources parlementaire et de sécurité faisait état de 33 Peuls tués lors de cette attaque menée, selon elles, par des chasseurs dogons.

Depuis l’apparition il y a quatre ans dans le centre du Mali du groupe jihadiste du prédicateur peul Amadou Koufa, les violences se multiplient entre les Peuls, traditionnellement éleveurs, et les ethnies bambara et dogon, pratiquant majoritairement l’agriculture. Ces violences intercommunautaires ont fait plus de 500 morts civils en 2018, selon l’ONU.