MAROC
29/09/2018 11h:53 CET

Une ancienne miss Irak tuée en pleine rue, un suspect arrêté

Elle avait 22 ans.

INSTAGRAM/TARA FARES

ASSASSINAT - Le porte-parole du ministère irakien de l’Intérieur, le général Saad Maan, a annoncé samedi 29 septembre l’arrestation du suspect du meurtre de l’ancienne miss Irak Tara Fares, ajoutant qu’il faisait actuellement l’objet d’une enquête, annonce The Baghdad Post. Le général Maan n’a pas révélé l’identité du suspect dans sa déclaration.

Selon la même source, le Premier ministre irakien Haïder al-Abadi a demandé au ministère de l’Intérieur d’intensifier ses efforts pour arrêter les auteurs du meurtre de l’ancienne reine de beauté et de les tenir responsables.

Tara Fares, mannequin et blogueuse élue Miss Bagdad et Miss Irak en 2014, a été tuée jeudi 27 septembre après que des hommes armés ont ouvert le feu sur elle dans le quartier de Camp Sarah à Bagdad, la capitale irakienne. La jeune femme se trouvait à bord d’une voiture avec son petit ami.

Voir cette publication sur Instagram

#baghdad #iraq ❤️👻

Une publication partagée par Tara Fares | تاره فارس (@its.tarafares) le

“Les médecins ont déclaré aux médias locaux qu’elle était décédée des suites de trois blessures par balle”, précise The Baghdad Post. Selon des sources interrogées par le quotidien irakien anglophone, les meurtriers ont tiré trois coups de feu à la tête et à la poitrine de la jeune femme avant de fuir les lieux du crime.

Tara Fares, qui comptait plus de 2,7 millions d’abonnés sur son compte Instagram où elle postait régulièrement des photos d’elle, vivait à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien, mais se rendait régulièrement à Bagdad, souligne la même source.

Sa mort survient quelques jours après la mort de Souad al-ali, une militante irakienne des droits humains qui a été abattue juste avant de monter dans sa voiture à Bassorah, dans le sud du pays. Cette dernière aurait été tuée par son mari.