MAROC
22/10/2018 18h:00 CET

Une altercation raciste sur un vol RyanAir fait le tour du monde, la police saisie

La compagnie aérienne a été critiquée pour ne pas avoir expulsé de l'avion l'homme proférant des insultes racistes.

Fecebook/DavidLawrence

RACISME - Une vidéo montrant une altercation à caractère raciste entre deux passagers d’un vol Barcelone-Londres de Ryanair a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, au point que la compagnie aérienne a indiqué avoir saisi les autorités.

Les images ont été prises par un autre passager, David Lawrence, avant le décollage de ce vol effectué vendredi 19 octobre. La scène a ensuite été postée sur Facebook, où elle avait été vue près de 5 millions de fois ce lundi 22.

Sur cette vidéo, un homme blanc assis près d’un hublot se dispute violemment avec une dame noire assise à côté et lui ordonne de changer de place. A deux reprises, il lui lance des injures à caractère raciste. “J’ai entendu cet homme crier à cette femme ‘Tu es sur mon chemin! Sors de là! Je ne veux pas que tu sois près de moi’”, a raconté David Lawrence, l’auteur de la vidéo, au WashingtonPost.

Une autre femme, présentée par la presse britannique comme la fille de la dame plus âgée, intervient, criant à l’homme d’arrêter d’invectiver sa mère, qu’elle présente comme étant “handicapée”. Un steward de Ryanair et un passager assis derrière essaient aussi de calmer la dispute, sans grand succès. Sur la vidéo, on peut entre l’homme dire “Ne me parle pas dans ta p***** de langue étrangère, espèce de vieille vache”, suivie de “sale bâtarde noire”.

Quelque 17.000 commentaires ont été postés sur le compte de David Lawrence pour réagir, la plupart prenant partie contre l’homme, parfois en des termes injurieux. Plusieurs internautes reprochaient à Ryanair de ne pas avoir expulsé cet homme de l’avion. “Je pensais que le steward allait appeler quelqu’un pour faire sortir l’homme de l’avion”, a expliqué David Lawrence. Mais “ils ont changé de place la dame au lieu de le faire partir. Ça m’a choqué”, a-t-il confié au WashingtonPost.

La compagnie aérienne a réagi par un tweet posté dimanche 21 octobre, dans lequel elle a dit être “au courant” de cette vidéo et avoir “confié cette affaire à la police de l’Essex”, le comté de l’aéroport de destination de l’avion, Londres Stansted. “Nous avons une politique très stricte pour les passagers perturbateurs et nous ne tolérerons pas ce genre de comportements indisciplinés. Nous allons creuser cette affaire, et un comportement perturbateur ou abusif de ce genre entraînera l’interdiction de voyager pour ces passagers”, a précisé la compagnie à la BBC.

 

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.