TUNISIE
23/07/2018 16h:20 CET

Un week-end haut en couleur au Festival international de Hammamet

Ce week-end, le Festival international de Hammamet a fait voyager le public dans des univers bien différents: du cinéma, de la musique des Balkans, et des chants d’Orient

Ce week-end, le Festival international de Hammamet a fait voyager le public dans des univers bien différents: du cinéma, de la musique des Balkans, et des chants d’Orient avec en prélude vendredi soir la projection du film “On The Milky Road” d’Emir Kusturica.

Pour la soirée du 22 juillet, c’était le très attendu artiste franco-serbe en personne avec “The No Smoking Orchestra” qui ont fait vibrer le public, venu en masse. (ci-dessous) 

Emir Kusturica n’a pas déçu les attentes de son public: entre musique rock’N roll, Jazzy,  les rythmes festifs des balkans, de quoi mettre le feu sur scène. Le tout porté par un chanteur au charisme et à l’énergie indomptables. 

Une soirée que de nombreux mélomanes ont adoré: “Je suis un fan inconditionnel de ce grand monsieur du cinéma et de la musique depuis son film Arizona Dream” affirme Wassim, jeune ingénieur qui est un fan de la “musique des Balkans: une sorte d’énergie, de rage mélancolique. On sent que les musiciens comme Kusturica ou Bregovic portent le poids de l’histoire d’une région”.

Pas le temps de souffler pour les mélomanes. Dimanche le public a été convié à un autre univers animé par la voix poétique de la chanteuse libanaise Jahida Wehbe, qui était accompagnée par l’orchestre national tunisien sous la direction de Mohamed Lassoued. 

Connue pour la douceur de sa voix et sa maîtrise ses chants syriaques, lyriques et soufis, Jahida Wehbe a envoûté son public. (ci-dessous) 

Anissa est venue spécialement de Hammam-Lif pour la soirée et affirme avoir été un peu déçue par “la voix de Jahida qui est bien plus porteuse sur MP3 qu’en vrai”. Pour elle, Jahida Wehbe doit “chanter en acoustic et en indoor. Sa voix doit faire trembler les murs et pas se disperser en plein air”.

Son amie Sonia est moins sévère: “Pour ma part, j’ai trouvé sa prestation sublime, j’en ai eu des frissons. Je souhaite aussi souligner l’accompagnement génial de l’orchestre tunisien qui a sublimé la voix de Jahida Wehbe”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.