MAROC
18/10/2018 18h:35 CET

Un Tétouanais de 32 ans condamné à 2 ans de prison ferme pour avoir appelé à venger la mort de Hayat

Dix-neuf autres supporters, dont dix mineurs, sont également jugés à Tétouan pour “outrage au drapeau national”.

Facebook

JUSTICE - Un Tétouanais de 32 ans a été condamné ce jeudi 18 octobre par le tribunal de Tétouan à deux ans de prison ferme pour “outrage au drapeau national”, “propagation de la haine” et “appel à l’insurrection civile”, selon son avocat Jabir Baba interrogé par l’AFP.

Soufian Al-Nguad avait été interpellé début octobre et placé en détention préventive après avoir participé à la marche de protestation et de soutien à la jeune Hayat B., décédée le 25 septembre suite à des tirs de la marine royale contre une embarcation de migrants clandestins.

L’homme aurait appelé un groupe de supporters du club de football local, le Moghreb de Tétouan, baptisés “Los Matadores”, à manifester habillés en noir lors d’un match contre le Kawkab de Marrakech en soutien à la jeune victime.

Des centaines de manifestants avaient déferlé dans les rues de Tétouan jusqu’au stade de la ville, scandant des slogans de contestation et de solidarité avec la jeune victime comme “Nous te vengerons Hayat!”, “Le peuple renonce à la nationalité marocaine!” ou encore “Viva España” (“Vive l’Espagne”). Certains ont également brandi des drapeaux espagnols comme signe de défiance envers les autorités marocaines.

Selon Khadija Ryadi de l’Association marocaine des droits humains (AMDH), les avocats de Soufian Al-Nguad avaient demandé le report de l’audience mais le jeune homme “sûr de son innocence, avait préféré un jugement immédiat”, rapporte La Croix. Sur la page Facebook de Soufian, plusieurs internautes expriment leur solidarité et dénoncent une condamnation “injuste”.

Dix-neuf autres supporters âgés de 14 à 23 ans, dont dix mineurs, sont également jugés à Tétouan pour “outrage au drapeau national”, “manifestation non autorisée”, et “destruction de biens publics et privés”. Leurs procès ont été reportés au 22 et 24 octobre.