TUNISIE
05/10/2018 13h:29 CET

Un remaniement ministériel en début de semaine selon Al Anwar? "Pas avant l'adoption de la loi de Finances" affirme une source gouvernementale

Selon le journal, ce remaniement concernera 5 ministères...

Facebook/Presidence du gouvernement tunisien

Dans son édition du vendredi, le journal arabophone Al Anwar annonce un remaniement ministériel imminent, probablement en début de semaine.

Selon le journal, ce remaniement concernera 5 ministères dont le ministère de l’Agriculture, de la Santé et celui des Affaires locales et de l’environnement.  Plusieurs secrétariats d’État seraient également supprimés.

Concernant les entrants au prochain gouvernement, le journal croit savoir que le gouverneur de Nabeul Saloua Khiari récupérera le ministère de l’Agriculture à la place de Samir Taieb.

Photo de gauche: Facebook/Samir Taieb Photo de droite: Salwa Khiari Facebook/Radio Med

 

Autre révélation d’Al Anwar, le passage de Riadh Mouakher des Affaires locales à la Santé en remplacement de Imed Hammami, largement décrié par l’opinion publique et les professionnels du secteur.

Photo de gauche: Facebook/Riadh Mouakhar photo de droite: Facebook/Imed Hammami

 

Contacté par le HuffPost Tunisie, une source au sein de l’équipe gouvernementale ne confirme pas totalement les indiscrétions rapportées par le journal: “Le chef du gouvernement a été clair. Il n’y aura pas de remaniement avant l’adoption de la loi de Finances 2019. À moins que la loi de Finances ne soit adoptée d’ici la semaine prochaine, ce qui est impossible, il n’y aura pas de remaniement en début de semaine”.

Concernant les ministres susceptibles de quitter le gouvernement, il affirme: “Le chef du gouvernement et son équipe ont fait une évaluation du travail de chaque ministère et de chaque ministre. Il prendra ses décisions en fonction de ces évaluations et pas sur d’autres critères. Si les ministres d’Ennahdha ont fait du bon travail, il les maintiendra, s’il estime le contraire ils s’en iront. Et cela est valable pour tous les partis représentés au gouvernement. Il n’y aura pas de passe-droit”.

En place depuis le 27 août 2016, le chef du gouvernement Youssef Chahed a déjà procédé à de nombreux remaniements.

Celui du 06 septembre 2017, soit près d’un an après son accessit à la Kasbah, reste le plus large où 10 portefeuilles changent de mains et voit le retour d’anciens ministres au gouvernement à l’instar de Feu Slim Chaker à la Santé, d’Abdelkrim Zbidi à la Défense ou encore de Hatem Ben Salem à l’Éducation.

Plus récemment, le limogeage du ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem et son remplacement par Hichem Fourati avait fait grand bruit, sans compter celui du ministre de l’Énergie, des mines et des énergies renouvelables Khaled Kaddour dont le ministère a été rattaché à celui de l’Industrie et des PME.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.