MAROC
16/09/2018 16h:48 CET

Un record du monde pour le Kényan Eliud Kipchoge au marathon de Berlin

Il a battu le record détenu depuis 2014 par un compatriote kényan.

Maja Hitij via Getty Images

RECORD - Deux heures, une minute et 39 secondes. C’est le temps qu’il a fallu à Eliud Kipchoge pour remporter le marathon de Berlin, ce dimanche. Le Kényan a ainsi pulvérisé le record du monde jusque-là détenu par Dennis Kimetto, un compatriote kényan, qui avait bouclé, en 2014, les 42,195 km en 2h02:57.

“Mon seul mot est merci !”, a lancé le recordman peu après son arrivée, selon l’AFP. Il aurait, par la suite, remercié tout son entourage et les organisateurs berlinois, après avoir célébré son exploit presque à la manière d’un footballeur, montrant qu’il lui restait encore de l’énergie, indique la même source. 

Dès le coup de pistolet du starter, précédé de ses lièvres chargés de lui donner le tempo durant la première heure, Kipchoge est parti en tête du marathon. De sa foulée légère, il passe le semi-marathon en 1h01′06′, soit le semi le plus rapide jamais couru à Berlin, théâtre des six derniers records du monde. 

Totalement seul durant les 17 derniers kilomètres, après avoir épuisé son dernier lièvre au 25e km, celui qui dit souvent “la force mentale est la clé” a donné l’exemple. “Oui, c’était dur d’être seul, mais j’avais confiance, j’avais dit que je courrais ma propre course, en suivant mon planning, et j’avais confiance”, a-t-il déclaré à l’issue de la course.

Chez les dames, pas de surprise. C’est la Kényane Gladys Cherono, vainqueur l’an dernier, qui s’est de nouveau imposée en 2h18:11.