ALGÉRIE
02/04/2018 15h:36 CET

Un raid aérien près de Hodeida au Yémen fait 16 morts

La télévision locale al-Massirah, a évoqué un raid aérien contre un camp de personnes déplacées et affirmé que des femmes et des enfants figuraient parmi les morts.

Giles Clarke via Getty Images
Image d'archives: Hodeida, après un raid aérien le 6 mai 2017.

Seize personnes ont été tuées lundi dans un raid aérien attribué à la coalition sous commandement saoudien contre un bâtiment abritant des rebelles Houthis près du port de Hodeida, dans l’ouest du Yémen, ont indiqué des sources de sécurité.

Le bâtiment visé se trouve à Al-Saleh, localité de la province de Hodeida, dont le port est contrôlé par les Houthis, ont précisé ces sources, alors que des informations contradictoires circulaient sur la présence de civils parmi les tués. 

La télévision al-Massirah, contrôlée par les rebelles, a évoqué un raid aérien contre un camp de personnes déplacées et affirmé que des femmes et des enfants figuraient parmi les morts.

Mais les sources de sécurité ont démenti la présence de personnes déplacées dans le bâtiment visé.

Selon elles, un deuxième raid a visé, dans la même zone, la résidence d’un dirigeant rebelle. Aucun bilan de cette attaque n’a été avancé.

Interrogé par l’AFP, le porte-parole de la coalition, le colonel saoudien Turki al-Maliki, a indiqué que le premier raid ferait l’objet d’une enquête et qu’il était inapproprié de le commenter avant les résultats de cette investigation.

La coalition, qui soutient le gouvernement yéménite internationalement reconnu, a été accusée de plusieurs bavures ayant coûté la vie à des centaines de civils.

Elle a admis sa responsabilité dans certains raids ayant tué des civils mais a accusé les Houthis de se mêler aux civils ou de les utiliser comme boucliers humains.

La guerre au Yémen a fait depuis trois ans près de 10.000 morts et plus de 54.000 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué ce que l’ONU qualifie de “pire crise humanitaire du monde”.