ALGÉRIE
10/07/2019 10h:00 CET

Un projet d’hôpital US à Gaza suspecté d'officialiser la partition des territoires palestiniens

Pour une responsable palestinienne, ce projet s’inscrit dans le cadre de "l’accord du siècle" et vise, sous des prétextes humanitaires, à concrétiser la séparation totale entre Gaza et la Cisjordanie. Des "observateurs" estiment que le détournement du flux de patients de la Cisjordanie vers cet hôpital consacrera, au niveau médical, la partition de l’assise territoriale palestinienne.

SOPA Images via Getty Images

Des responsables et des “observateurs” palestiniens cités par l’agence de presse palestinienne Wafa soupçonnent un projet d’hôpital dans la bande de Gaza d’être un moyen d’officialiser la partition de l’assise territoriale palestinienne entre ce territoire, gouverné par les islamistes de Hamas depuis 2007, et la Cisjordanie, où se trouve le siège de l’Autorité nationale palestinienne.

Selon la presse israélienne citée par Wafa, cet hôpital, qui comptera 16 services différents, sera financé par une fondation américaine et sera dirigé par une ”équipe médiale internationale”.

Pour la ministre de la Santé palestinienne Mayy al Kila, ce projet s’inscrit dans le cadre de “l’accord du siècle” et vise, sous des prétextes humanitaires, à concrétiser la séparation totale entre Gaza et la Cisjordanie.

“Tout service médical au bénéfice de nos compatriotes à Gaza est le bienvenu mais pas aux dépens de nos constantes nationales, sachant que le gouvernement [palestinien] fournit les mêmes services de santé aux habitants de Gaza qu’aux habitants de Cisjordanie”, a ajouté Mayy al Kila.

Plus pondéré, le chef du gouvernement palestinien Mohamed Shtayyih a déclaré, selon Wafa : “Il n’y a pas eu de coordination avec nous en ce qui concerne cet hôpital, dont la construction […], avec l’accord d’Israël, sera financée par une fondation américaine privée.” Et d’ajouter : “Nous ne connaissons pas l’identité de cette fondation ni à quelle partie elle est affiliée, mais le gouvernement est disposé à discuter [de ce projet].”

Des “observateurs” interrogés par Wafa estiment que le détournement du flux de patients de la Cisjordanie vers cet hôpital est le but principal de ce projet, qui, à leurs yeux, consacrera, au niveau médical, la partition de l’assise territoriale palestinienne.

Pour rappel, en juillet 2007, le Hamas a chassé de la bande de Gaza les représentants de l’Autorité nationale palestinienne. Depuis, il gouverne ce territoire de fait, sans pour autant déclarer sa rupture totale avec cette autorité.