TUNISIE
12/03/2019 20h:41 CET

Un professeur arrêté après avoir violé et harcelé sexuellement une vingtaine d'enfants à Sfax

Un nouveau drame touchant l'enfance en Tunisie...

eranicle via Getty Images

Vingt élèves dont 17 filles et 3 garçons ont été victimes d’harcèlement et viol par un instituteur dans l’une des écoles primaires à Sfax, a indiqué, mardi, le porte-parole des tribunaux de Sfax Mourad Turki.

Ce nombre est prévu à la hausse avec l’avancement de l’enquête dans cette affaire qui se poursuit en coordination avec toutes les structures intervenantes dans le domaine de la protection de l’enfance, a-t-il souligné.

Il a rappelé qu’un mandat de dépôt en prison a été émis contre le suspect et deux informations judiciaires sont ouvertes depuis le 8 mars suite aux plaintes déposées par des parents d’élèves contre cet instituteur pour suspicion de viol et harcèlement sexuel.

Le ministère de la Femme, de la famille, de l’enfance et des seniors offre un accompagnement psychologique pour les enfants victimes

Le ministère de la Femme, de la Famille, de l’Enfance et des seniors a indiqué, mardi dans un communiqué, que les enfants victimes d’agressions sexuelles de la part d’un enseignant exerçant dans une école primaire à Sfax, ont été pris en charge psychologiquement par le département de psychiatrie de l’hôpital universitaire Hedi Chaker à Sfax.

La même source a indiqué que la délégation régionale de l’éducation de Sfax 2 a d’ores et déjà chargé une psychologue pour assurer l’accompagnement et le suivi psychologique pour ces écoliers, et ce, sur avis du bureau du délégué de la protection de l’enfance à Sfax concernant l’agression sexuelle d’une vingtaine d’enfants de la part d’un enseignant d’une école primaire de la région.

A ce sujet, et conformément à l’autorisation judiciaire délivrée par le juge de la famille du tribunal de première instance de Sfax 2, le bureau régional de la protection de l’enfance a procédé à la coordination avec le procureur de la République, le juge de la famille du tribunal de Sfax 2, les services sécuritaire de la région et le délégué régional de l’éducation.

Pour sa part, le délégué de la protection de l’enfance à Sfax s’est rendu à l’établissement scolaire en question accompagné d’une psychologue affiliée à la délégation régionale de l’éducation Sfax 2.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.