MAROC
22/09/2018 12h:12 CET

Un prêtre pédophile américain en cavale depuis 25 ans renvoyé du Maroc vers les Etats-Unis

Il avait été arrêté en 2017 par les autorités marocaines à Tanger.

DR

JUSTICE - Un ancien prêtre catholique accusé d’avoir agressé sexuellement un enfant au début des années 1990 alors qu’il servait comme aumônier militaire sur une base de l’armée de l’air américaine a été extradé du Maroc et fera face à des accusations au Nouveau Mexique, aux États-Unis, ont annoncé vendredi 21 septembre des responsables américains, rapporte l’agence de presse Reuters.

Un acte d’accusation a été déposé devant le tribunal de district d’Albuquerque, au Nouveau-Mexique, le 21 septembre 2017, accusant Arthur Perrault, 80 ans, de six agressions sexuelles graves et un contact sexuel abusif, précise Reuters.

En cas de condamnation, Perrault encourt une peine maximale d’emprisonnement à vie pour les accusations d’agression sexuelle aggravée et jusqu’à dix ans de prison pour l’accusation d’abus sexuel, a déclaré l’avocat américain John Anderson pour le district du Nouveau-Mexique lors d’une conférence de presse.

M. Perrault a été arrêté par les autorités marocaines peu après son inculpation l’année dernière, et est détenu depuis lors, a déclaré pendant la conférence de presse James Langenberg, agent spécial de la division du Bureau fédéral d’investigation à Albuquerque.

L’enquête du FBI a permis de localiser l’ancien prêtre au Maroc, précisément à Tanger, et les agents du FBI ont pris l’avion et l’ont arrêté jeudi, a indiqué M. Langenberg.

Perrault devait comparaître vendredi devant un juge américain. “Il y a probablement des gens qui doutaient que M. Perrault ne soit jamais ramené au Nouveau-Mexique pour faire face à un juge après avoir été absent si longtemps. Il était important de prouver qu’ils avaient tort pour une raison - la victime dans cette affaire”, a indiqué Langenberg.

Selon les procureurs, Perrault est un agresseur d’enfants en série qui a abusé de nombreuses victimes pendant plus de 20 ans en tant que prêtre au Nouveau-Mexique et au Rhode Island. Il a fui les États-Unis en 1992 lorsque son comportement criminel est devenu public, selon un document judiciaire.

“Cet acte d’accusation allègue un grave abus de confiance de la part d’un homme qui était largement perçu comme un mentor pour les jeunes et une figure respectée de la communauté”, a déclaré Anderson.

Les traces de l’ancien prêtre en cavale depuis près de 25 ans ont été retrouvées en mai 2016 au Maroc, à Tanger, après qu’un homme, Kenneth Wolter, a porté plainte contre le prêtre pour abus sexuel lorsqu’il était jeune.

Selon son avocat, les enquêteurs américains qui travaillaient avec un informateur au Maroc ont découvert que le prêtre aurait travaillé à l’American Language Center et dans une école de langue anglaise de Tanger, où il vivrait par intermittence depuis trente ans.

Le prêtre avait disparu dans la nature en 1992 après avoir prévenu ses paroissiens qu’il démissionnait de ses fonctions et s’envolait pour le Canada. Quelques jours plus tard, un avocat d’Albuquerque, la plus grande ville du Nouveau-Mexique, avait déposé deux poursuites contre l’archidiocèse de Santa Fe, au nom de sept personnes qui accusaient le prêtre d’avoir sexuellement abusé d’eux lorsqu’ils étaient enfants.