TUNISIE
01/04/2019 18h:15 CET | Actualisé 01/04/2019 20h:39 CET

Un organisme relevant du ministère de la Santé québécois met en garde les Tunisiens contre l'arnaque des bureaux d'immigration

À la suite de l'arnaque de 36 Tunisiens ayant été choisis par le ministère de la Santé québécois pour aller travailler au Québec...

Manjurul via Getty Images

Les centres intégrés de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches, un organisme relevant du ministère de Santé et des Services sociaux du Québec, met en garde les organisations qui souhaitent recruter à l’étranger, contre les pratiques frauduleuses de certains cabinets d’immigration, après que des Tunisiens se soient fait arnaquer.

Un article publié par Radio Canada, raconte l’escroquerie dont a été victimes 36 postulants tunisiens, à qui on a demandé le paiement de 9000 dollars pour pouvoir passer une entrevue de sélection, alors que ceux-ci avaient déjà été sélectionnés par le CISSS qui était en mission à Tunis.

Selon Julie Gauthier, coordonnatrice à la dotation du CISSS de Chaudière-Appalaches, le CISSS ne facture aucun frais pour le recrutement, et prend même en charge les frais de dossier, à l’exception du billet d’avion qui doit être payé par le candidat, rapport Radio Canada.

Ainsi, à l’issue de sa mission en mars 2019 à Tunis, destinée à pallier au problème de pénurie de personnel médical dans la région québécoise, les 36 Tunisiens avaient été sélectionnés, et devraient rejoindre le Québec en novembre prochain.

Mais à sa surprise, le CISSS a découvert que plusieurs milliers de dollars ont été facturés aux candidats déjà acceptés, ce qui constitue clairement une escroquerie comme l’on voit fréquemment dans les cabinets dits d’immigration, mais qui ne font qu’arnaquer les gens, leur promettant un accès garanti à la résidence permanente au Canada.

Alors, comment un organisme relevant du ministère de la Santé québécois a-t-il pu tomber dans un tel piège?

En fait, celui-ci avait fait appel à une société d’immigration du nom de Cozy Immigration Multiservices laquelle à son tour a engagé un cabinet de recrutement.

Ce dernier, qui s’appelle Succès Canada serait celui qui a facturé les 9000 dollars aux candidats tunisiens.

Le CISSS, qui ignorait la sous-traitance effectuée par Cozy Immigration, dit vouloir, dans un souci de transparence, dévoiler ce malencontreux incident afin de mettre en garde les autres organisations qui veulent recruter à l’étranger, ainsi que les futurs immigrants tunisiens contre le risque de fraude, et affirme que les postes déjà promis aux 36 Tunisiens seront bel et bien honorés.

“C’est beaucoup d’argent pour nous, donc imaginez ce que ça représente pour ces gens-là”, déclare à Radio Canada, Mireille Gaudreau, chargée des relations au sein du CISSS.

Contactée par le HuffPost Tunisie, Cozy Immigration Multiservices a annoncé avoir rompu son contrat avec Succès Canada, en plus de lui avoir adressé une mise en demeure, précisant qu’elle “prend toutes les mesures nécessaires pour honorer son contrat avec le CISSS”.

“Dès que nous pris connaissance de ces allégations, Cozy Immigration Multiservices, a rompu le lieu contractuel avec le recruteur et lui a acheminé une mise en demeure. Ces gestes, s’ils sont avérés, sont non seulement inacceptables, mais ils sont en totale rupture avec nos pratiques, nos valeurs et nos principes éthiques. Nous prenons les dispositions nécessaires pour honorer notre contrat avec le CISSS Chaudière-Appalaches” - Cozy Immigration Multiservices

La société n’a cependant donné aucune information au sujet du remboursement des candidats lésés.

Mais selon Radio Canada, le CISSS a demandé à la société d’immigration de régler le problème dans les 15 jours, et que les candidats soient remboursés.

Je les aime déjà et je les ai déjà adoptésJulie Gauthier, sur les candidats tunisiens (déclaration à Radio Canada)

Le CISSS souhaite que les candidats choisis viennent ensemble au Québec pour qu’un accueil honorable leur soit réservé.

Julie Gauthier dit avoir adoré sa visite en Tunisie, et qu’elle est déçue de cette tournure, rapporte Radio Canada.

“Je les aime déjà et je les ai déjà adoptés. Je me dis: ça ne se peut pas que ça ait viré au cauchemar comme ça!” déplore-t-elle, dans une déclaration à Radio Canada.

Contacté par HuffPost Tunisie, le CISSS a indiqué que les candidats embauchés occuperont les postes d’aide-soignants.

Il a également déclaré avoir envoyé une mise en demeure à Cozy Immigration Multiservices, exigeant un remboursement des candidats dans les 15 jours.

“Nous avons acheminé, le lundi 25 mars dernier, une mise en demeure à l’entreprise Cozy afin que les contrats signés par les candidats soient annulées et que les sommes qu’ils ont engagées jusqu’à maintenant leur soient remboursées. L’entreprise dispose de 15 jours pour se conformer”. - CSSS de Chaudière-Appalaches

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.