MAROC
04/04/2019 18h:22 CET

Un organisme néerlandais met en garde contre le financement opaque d'un orphelinat au Maroc

Des accusations que conteste vigoureusement la Fondation responsable de la collecte.

Salaam Foundation/Facebook

PAYS-BAS - Quand une campagne pour le financement d’un orphelinat attise la méfiance des autorités. Aux Pays-Bas, le coordinateur national pour la lutte contre le terrorisme et la sécurité (NCTV) a mis en garde plusieurs municipalités du pays au sujet “d’une campagne de collecte ‘douteuse’ pour un orphelinat marocain”, rapporte le site néerlandais Nrc.

Selon la même source, cette note confidentielle met en doute la collecte de fond organisée par la fondation Salaam Foundation à Eindhoven, qui aurait réussi à récolter 300.000 euros de dons auprès de la population musulmane des Pays-Bas.

Une somme récoltée trop rapidement, estime le NCTV, qui affirme que la campagne et sa vidéo avaient pour objectif de “donner l’impression” que l’argent était collecté par des musulmans néerlandais. L’organisme étatique suggère ainsi que cette somme serait issue de dons venant de l’étranger, explique Nrc.

NCTV met notamment en cause Amar Nejjar, responsable de la Fondation Salaam, “une personne importante qui parvient à mobiliser des fonds en Arabie saoudite et dans les États du Golfe”, rapporte Nrc. Autre personne citée par l’organisme de lutte contre le terrorisme: Mohammed al-Arifi, un “promoteur du projet” qui figure dans la fameuse vidéo promotionnelle.

Salaam Foundation conteste

La collecte de fond a notamment été faite sur le la web tv Islaam.tv, “une chaîne Internet qui organise chaque année des dizaines d’événements caritatifs et en collecte souvent des tonnes”, explique Ncr.

Sur Facebook, la Salaam Fondation remet complètement en cause la version donnée par le NCTV, affirmant que ce dernier “met en doute la capacité des musulmans néerlandais à financer des projets humanitaires”.

La fondation affirme notamment que la vidéo pour la collecte de fond a été mise en ligne en 2016. Cette collecte aurait ainsi mis trois ans à atteindre les 300.000 euros. Ils accusent également le NCTV d’informations contradictoires au sujet du financement: “En premier lieu, il y aurait un financement étranger (...) et parallèlement une campagne sur une télévision qui collecte beaucoup d’argent (au profit de la communauté néerlandaise)”. “Ils doivent se rendre compte que les musulmans sont des citoyens néerlandais à part entière, qui font partie intégrante de la société néerlandaise et qui réalisent des projets de développement en tant que fiers citoyens néerlandais”, conclut le communiqué.