MAROC
10/10/2018 12h:05 CET | Actualisé 10/10/2018 12h:24 CET

Un Marocain de 16 ans blessé par des tirs de la marine royale contre un bateau de migrants

Bis repetita.

JOSEBA ETXABURU / REUTERS

MARINE - Pour la deuxième fois en deux semaines, la marine royale a usé de la force pour arrêter un bateau de migrants marocains qui se dirigeait vers l’Espagne. L’embarcation a été interceptée entre Assilah et Larache.

Selon 2M.ma, qui cite une source sécuritaire, la marine royale a effectué des “tirs de sommations d’usage” en direction d’une embarcation transportant 50 personnes, toutes de nationalité marocaine. “Une des balles a atteint un passager âgé de 16 ans, le blessant à l’épaule”, précise 2M.

La même source révèle que les migrants ont été interceptés par la marine et l’adolescent blessé a été évacué vers l’hôpital de Tanger.

La marine royale réagit

Selon un communiqué de la marine royale, l’incident s’est déroulé dans la nuit du 9 octobre lorsqu’un garde-côtes “a engagé une course poursuite au large de Larache pour intercepter une embarcation au comportement suspect. En dépit des tirs de semonce d’usage, l’embarcation a exécuté des manœuvres hostiles de collision, compromettant de manière significative la sécurité de l’équipe de la marine royale de contrôle mise à l’eau par le garde-côtes, l’obligeant à tirer une cartouche avec une arme portative pour l’immobiliser”, note la même source.

“L’arraisonnement de l’embarcation a révélé la présence de 58 clandestins marocains dissimulés, dont un légèrement blessé à l’épaule droite. Ce dernier a été évacué d’urgence pour recevoir les soins nécessaires”, conclut la marine royale.

Une altercation qui rappelle celle ayant eu lieu le 25 septembre dernier au large de M’diq. Ce jour-là, un bateau qui naviguait dans les eaux marocaines de la Méditerranée, a été la cible de tirs d’une unité de la marine royale, avait annoncé la préfecture de M’diq-Fnideq dans un communiqué. “L’embarcation avait refusé de se conformer aux avertissements qui lui avaient été adressés”, selon la même source. Cette fusillade a causé la mort d’une personne, Hayat B., âgée de 19 ans, et fait trois blessés.