MAROC
01/11/2018 14h:48 CET

Un label anglais fait redécouvrir l'œuvre de Moulay Ahmed El Hassani

Une réédition en vinyle.

Hive Mind Records

MUSIQUE - Depuis quelques années, le vinyle opère un retour en force auprès des mélomanes. Si les ventes de CD sont en chute constante ces dix dernières années, celle des vinyles, en France seulement, ont été multipliées par quatre en moins de cinq ans. 

En Angleterre, le label Hive Mind Records s’est spécialisé dans la production et diffusion de vinyles d’artistes issus de la “World music”. En 2017, le label lance un premier album posthume du Maalem guinéo-marocain Mahmoud Gania, une des légendes de la musique Gnawa au Maroc, intitulé “Colors of the Night”. 

Après cette première aventure, Hive Mind Records a également diffusé, toujours en vinyle, le dernier album du musicien brésilien Rodrigo Tavares. En cette fin d’année,c’est un retour au Maroc qu’opère le label avec “Atlas Electric”, une compilation des chansons de Moulay Ahmed El Hassani. Un artiste influencé par de nombreux courants, comme l’explique la maison de production, allant de l’Izlan et l’Ahidous, genre propre à la musique amazigh du Haut-Atlas, au Raï et au Chaabi.

Un artiste prolifique

Auteur, chanteur, compositeur, interprète, Moulay Ahmed El Hassani a sorti, au cours de ses 30 ans de carrière, 50 albums, en cassettes et CD. “Ahmed a adopté de nouvelles technologies musicales et ses chansons sont faites de batteries multi rythmiques et complexes, de subtiles boucles, des jets de synthétiseur new age, de duos vocaux d’hommes et femmes fortement auto-tunés, et son jeu de guitare psychédélique et microtonal”, explique la maison de production dans un communiqué.

Une oeuvre découverte par Marc Teare, directeur créatif de Hive Mind Records, il y a quelques années déjà. “J’ai entendu Moulay Ahmed El Hassani lors de la sortie de sa cassette il y a un certain nombre d’années, et j’ai été très impressionné par son son unique, les rythmes et les émotions de ses chansons”, explique Marc Teare au HuffPost Maroc.

Cet amateur de musique marocaine, qu’il découvre en 1992 à travers notamment le Gnawa et la Jilala, tente d’abord de contacter, en vain, Moulay Ahmed El Hassani. Ce n’est qu’en 2018 qu’ils finiront par se rencontrer, à Beni Mellal, ville d’origine de l’artiste. “Nous nous sommes rencontrés à Beni Mellal plus tôt cette année et les plans pour cette publication ont alors commencé. L’album est une collaboration dans le choix de chansons dont il est fier et qui, je pense, plairont aux auditeurs européens”, poursuit Marc Teare.

Hive Mind Record

Les chanson du nouvel album, intitulé “Atlas Electric”, ont été sélectionnés parmi celles publiées par le label de Moulay Ahmed El Hassani entre 2006 et 2014. Marc Teale espère faire connaître à l’avenir d’autres artistes de la scène marocaine à un nouveau public: “j’espère qu’avec cet album, nous contribuerons à diffuser plus largement la connaissance et la compréhension de la beauté et de la variété de la musique au Maroc et dans le monde musulman”.

L’album, actuellement en pré-vente en ligne en attendant sa sortie officielle le 16 novembre prochain, est également disponible en format numérique.