MAROC
09/06/2018 15h:47 CET

Un jeune homme se suicide du haut de la Grande mosquée à La Mecque

L'incident mortel n'a pas fait d'autres victimes.

Ahmed Jadallah / Reuters

DRAME - L’incident s’est produit vendredi soir à La Mecque, après la prière de l’Icha, en pleine période de omra. Un jeune homme de 26 ans s’est jeté du haut de la Grande Mosquée de la Mecque, pour des raisons qui restent encore indéterminées. 

Selon plusieurs médias locaux, l’individu s’est suicidé vendredi vers 21h20, heure locale, en sautant d’un des plus hauts balcons de la mosquée Masjid al-Haram, haut de plusieurs dizaines de mètres, sur la foule de pèlerins qui priaient dans l’enceinte du lieu sacré. La chute a surpris les fidèles rassemblés ce soir-là, comme nous le raconte un témoin marocain présent sur place, à seulement quelques mètres de l’incident, et qui a assister à la chute.

“En une fraction de seconde, j’entend un cri, je me retourne et je le vois tomber et l’entend percuter le sol. J’avais du mal à tout voir, il y avait une grosse foule. Les agents de sécurité étaient désorientés”, précise-t-il au HuffPost Maroc.

L’incident mortel n’a pas fait d’autres victimes. Le corps a été immédiatement évacué par les secours et transporté à l’hôpital Ajyad, un périmètre de sécurité a été établi autour du point de chute. “Au bout de quelques minutes, tout avait repris normalement. C’était bizarre, comme si rien ne s’était produit”, poursuit notre source témoin de cet incident.

La police locale a lancé une enquête pour déterminer l’identité de la victime et les raisons qui l’ont poussée à commettre cet acte qui s’est produit malgré la présence d’une clôture métallique de protection installée autour du toit, d’après les autorités. Sur les réseaux sociaux, une vidéo du saut fatal et des photos de la victimes ont été relayées en suscitant une grande émotion. Certains internautes spéculent sur l’identité de la victime, qui serait d’après certains Français, et d’autres, Pakistanais. 

Si de tels actes sont rares à La Mecque, se donner la mort étant un grave péché dans la religion musulmane, il ne s’agit pas du premier cas de suicide relevé sur le lieu saint. En février 2017, un pèlerin avait ainsi tenté de s’immoler par le feu à l’intérieur d’Al Masjid al-Haram.