MAROC
20/03/2019 17h:25 CET | Actualisé 20/03/2019 17h:25 CET

Un imam expulsé par l'Italie vers le Maroc

Il s’est notamment fait remarquer pour son attitude agressive envers certains fidèles.

hayatikayhan via Getty Images

ITALIE - Un imam marocain a été expulsé par l’Italie pour son “interprétation extrêmement rigoureuse des préceptes coraniques et un comportement agressif” rapporte le journal italien Corriere Torino.

Houssam Din Rouzak, 36 ans, a été expulsé de Milan vers Casablanca lundi “pour des raisons de sécurité de l’État”, explique la même source. 

Sur Twitter, le controversé ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, très actif sur les réseaux sociaux, s’est réjoui de cette expulsion:

“Expulsion d’un ex-imam radicalisé, violent et éloigné de deux communautés musulmanes. Tolérance zéro pour ceux qui, au nom d’un Dieu, essaient de nous faire la guerre à la maison.”

Houssam Din Rouzak, détenteur d’un titre de séjour, était jusqu’à il y a quelques mois imam dans la ville de Verceil, à proximité de Milan, rapporte de son côté le journal italien Il Messagero.

Selon la même source, Houssam Din Rouzak a adopté en 2012 une interprétation très rigoriste de l’islam. Date à laquelle il est notamment apparu dans le viseur des services de renseignements italiens, explique le journal.

Ce dernier s’est également fait remarquer pour son attitude “agressive” envers certains fidèles du centre culturel islamique de Novara.

Depuis 2017, date à laquelle il a pris sa position d’imam de Verceil, il s’est également fait remarquer pour ses positions “extrêmement radicales et par ses critiques à l’égard des musulmans qui fréquentaient les Italiens”, rapporte II Messagero.

Selon le ministère de l’Intérieur, cité par les médias italiens, 21 personnes ont été expulsées d’Italie depuis début 2019 pour des raisons de sécurité d’État. Ils étaient 126 en 2018.