TUNISIE
15/07/2019 15h:42 CET | Actualisé 15/07/2019 15h:42 CET

"Un début de vacances raté pour Charlotte": Quand un média belge fait dans "l'indécence" face à la morts de migrants au large de Zarzis

Le traitement médiatique par la chaine belge de la mort de migrants au large de Zarzis a poussé plusieurs citoyens et militants à publier une tribune sous le titre: “Ces migrants qui gâchent nos vacances: l’indécence à son comble”

La couverture médiatique par la chaine belgo-luxembourgeoise RTL-TVI, concernant la mort de migrants au large de Zarzis a suscité, une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.

“Un début de vacances raté pour Charlotte. La Liégeoise venait d’arriver à Zarzis, en Tunisie, et elle a découvert un cadavre sur la plage. Plusieurs touristes s’inquiètent et demandent au moins à pouvoir changer d’hôtel, une quarantaine de corps de migrants ayant été repêchés par les gardes-côtes”.

Voilà comment commence, la journaliste du journal télévisé de RTL-TVI introduit un reportage sur la mort de migrants au large de Zarzis après que leur embarcation ait coulée le 04 juillet dernier.

 

Largement dénoncé sur les réseaux sociaux, notamment à cause de la “déshumanisation” de la mort de migrants mais également de “l’indécence” de l’angle choisi pour parler du sujet, plusieurs personnes ont signé une tribune publiée sur le site belge Le Vif, face à ce traitement médiatique jugé choquant de l’autre côté de la Méditerranée.

Le texte intitulé ” “Ces migrants qui gâchent nos vacances”: l’indécence à son comble” dénonce le comportement inapproprié du média belge face à la mort de migrants en Méditerranée.

“Au cours du reportage, on comprend que ce sont des corps de migrants échoués sur la plage qui sont en cause : ils viennent gâcher les vacances d’une touriste belge, qui demande à changer d’hôtel (...) Leur destin tragique n’est abordé à aucun moment. Seules apparaissent les réactions des touristes et du voyagiste lié à leur séjour. Le traitement médiatique de cet événement nous a profondément choqués” indiquent les signataires.

“Dans cette séquence, l’indécence et l’inhumanité prédominent. Plutôt que de s’attarder sur l’essentiel - des vies humaines ont été arrachées au cours d’une tragédie en mer -, tout est pensé pour focaliser l’attention des téléspectateurs sur la réaction d’une touriste belge parce que les corps ont échoué précisément sur la plage où elle passait ses vacances” déplorent-ils soulignant une “profonde dérive du sens éthique -qui amène à voir les vacances de nos compatriotes comme plus importantes que le droit inaliénable de tous à une vie digne -”.

Selon les signataires du texte, “pour maximiser l’audience, il a semblé opportun de parler du désarroi de touristes ‘bien de chez nous’ plutôt que de la mort tragique de migrants” mettant en exergue une “indécence” qui “est à son comble, à tel point qu’il devient difficile d’imaginer que seule la recherche d’audience est en cause”.

Pour eux, ce reportage montre clairement les inégalités frappantes entre le nord et le sud de la Méditerranée: “Les uns peuvent se ressourcer ; les autres sont contraints de risquer leur vie pour subvenir à leurs besoins fondamentaux. Les uns sont libres de parcourir le monde à leur guise ; les autres ne peuvent le faire qu’au prix de leur vie. Les uns peuvent changer d’hôtel pour éloigner de leur vue ou de leur conscience ce qui les dérange ; les autres seront enterrés loin des leurs. Les uns se voient offrir un soutien psychologique ; les autres peinent à recevoir ― en Belgique ― l’accompagnement psychologique ou psychiatrique que les traumatismes successifs endurés nécessiteraient”. 

Dans leur tribunes, les signataires dénoncent un phénomène qui touche de plus en plus de médias dans le traitement médiatique de la question migratoire:“les migrants ne sont plus reconnus comme des êtres humains à part entière : ils sont infrahumanisés, voire déshumanisés. Chez nous, ils sont perçus comme indésirables, corvéables à merci” fustigent-ils appelant les médias à faire preuve de responsabilités. 

Découvrez la tribune complète publiée sur Le Vif.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.