MAROC
20/09/2019 13h:10 CET

Un couple brésilien arrêté à Casablanca pour trafic de cocaïne

Des capsules contenant de la cocaïne ont été décelés dans l’estomac des deux suspects.

Getty Creative

TRAFIC DE DROGUE - Les services de sûreté opérant à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca ont arrêté, jeudi, un couple brésilien, âgé de 20 et 27 ans, pour son implication présumée dans une affaire de trafic international de cocaïne, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les deux suspects ont été interpellés à bord d’un vol en provenance de São Paulo (Brésil), ajoute la DGSN dans un communiqué relayé par la MAP. Les fouilles ont permis de découvrir 210 grammes de cocaïne que l’épouse avait en sa possession. L’opération de contrôle par échographie a, elle, révélé l’existence de plusieurs capsules dans l’estomac des deux suspects.

Les mis en cause ont été transférés au CHU Ibn Rochd de Casablanca pour l’extraction des capsules avalées, avant de les soumettre à une enquête judiciaire, sous la supervision du parquet compétent pour déterminer d’autres éventuels actes criminels que ce couple aurait commis.

Cette méthode de trafic particulièrement dangereuse n’est, cependant, pas rare. En juin 2018, 90 capsules de cocaïne ont été extraites des intestins d’un ressortissant brésilien arrêté à l’aéroport Mohammed V. Et en avril dernier, près d’un kilo de cocaïne a été retrouvé dans les intestins d’un autre ressortissant de même origine à Casablanca.

Ces dernières années, le Maroc est devenu une “plaque tournante de la poudre blanche”. En 2017, selon le rapport mondial sur la drogue publié par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), 86% de la cocaïne saisie en Afrique se trouvait au Maroc.