MAROC
13/07/2018 13h:04 CET

Un concours de nouvelles pour encourager les jeunes à la création littéraire

Le délai de dépôt de candidatures est fixé au 31 août.

Westend61 via Getty Images

LITTÉRATURE - Mettre la création littéraire des jeunes sous les feux des projecteurs. Tel est l’objectif de l’éditrice pour enfants Nadia Essalmi, qui lance un concours de nouvelles dans le cadre de la deuxième édition des “Littératures Itinérantes”, événement qu’elle organise le 6 octobre à Anfa Place à Casablanca.

“En tant qu’éditrice, je reçois énormément d’écrits de jeunes me demandant mon avis sur leurs nouvelles, leurs poèmes, leurs textes, et je me suis dit que serait bien de leur donner de la visibilité”, explique Essalmi au HuffPost Maroc.

En organisant ce concours dont le délai de dépôt de candidature est fixé au 31 août, la directrice des éditions Yomad voulait non seulement encourager les jeunes à écrire, mais aussi leur donner une opportunité de faire lire leurs textes par des “gens du métier”.

Pour cette première édition du concours, Nadia Essalmi a ainsi fait appel à une sélection d’auteurs marocains pour choisir les trois meilleures nouvelles. Le jury sera présidé par l’écrivaine Yasmine Chami, ancienne directrice de la Villa des Arts de Casablanca, et distinguée de la mention spéciale du jury, à l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, lors du Prix 2017 de la littérature arabe pour son livre “Mourir est un enchantement”.

Le jury comprendra aussi la professeure universitaire et écrivaine Amina Achour, la poétesse et écrivaine Aicha Bassry, le professeur et écrivain Rachid Khaless, l’écrivain Abdelkader Chaoui et le journaliste Belaid Bouimid.

Le concours est ouvert aux passionnés de la littérature âgés de 18 à 30 ans. Dans leurs nouvelles, les apprentis-écrivains peuvent traiter un sujet de leur choix, en français ou en arabe, et veiller à ne pas dépasser 5 pages écrites avec la police Times New Roman, en utilisant la taille 14 et une interligne de 1,5.

Les candidatures peuvent être envoyées à l’adresse email yomadeditions@gmail.com ou sur la page Facebook de l’événement, Littératures Itinérantes. 

Livres et rencontres

La remise des prix se fera à la fin de cette journée du 6 octobre consacrée à la création littéraire, qui permettra aux lecteurs d’aller à la rencontre d’auteurs marocains et étrangers de renoms comme le romancier et dramaturge libanais Elias Khoury et l’écrivain marocain Abdellah Taia.

D’autres noms pourraient s’ajouter à la liste de participants, précise Nadia Essalmi, notamment l’ex-ministre française de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, le philosophe et essayiste français Michel Onfray, ou encore l’écrivain, dramaturge et réalisateur franco-belge, Éric-Emmanuel Schmitt.

La journée se clôturera par une “soirée dansante” en plein air, animée par des musiciens marocains dont l’auteur, chanteur et percussionniste Jauk Elmaleh.

Organisée à Rabat, la première édition des Littératures Itinérantes, anciennement baptisée “La littérature s’invite sur le quai des créateurs”, avait connu un joli succès. Les R’batis avaient pu rencontrer plus de 40 auteurs mais aussi plusieurs personnalités de différents domaines telles que André Azoulay, Aïcha Ech-Chenna, Nabila Mounib, ou encore Mohamed Laaraj.