MAROC
08/06/2018 11h:20 CET

Un bug sur Facebook a rendu publics par défaut les posts de 14 millions d'utilisateurs

Les personnes touchées ont été progressivement prévenues par le réseau social.

bombuscreative via Getty Images

RÉSEAU SOCIAL - Facebook a indiqué jeudi dans un communiqué avoir par défaut rendu publics des messages postés par 14 millions d’utilisateurs pendant quatre jours en mai dernier.

“Nous avons récemment repéré un bug informatique qui suggérait automatiquement de rendre publics les messages créés par certaines personnes”, a indiqué Erin Egan, chargée des questions de vie privée chez Facebook.

Dès jeudi 7 juin, les personnes touchées ont été progressivement prévenues par le réseau social. “Aujourd’hui, nous avons commencé à prévenir les 14 millions de personnes touchées - et à leur demander de revoir tous les messages qu’elles ont publiés pendant cette période”, a précisé Erin Egan.

FACEBOOK/NEWSROOM

Sur son compte Twitter, Facebook a tenu à préciser qu’aucun message privé envoyé sur Messenger n’a été rendu public.

“Pour être clair, le bug a affecté les posts Facebook, PAS les messages privés. Il a suggéré de les afficher publiquement contrairement au précédent paramètre d’audience. Quoi qu’il en soit, c’était une erreur importante et nous nous excusons auprès de ceux qui ont été touchés.”

Cette dernière bévue en date pour le réseau social est intervenue alors que le groupe travaillait à développer une nouvelle façon de partager certains éléments du profil des utilisateurs. 

″Étant donné que ces éléments sont publics, l’audience proposée pour tous les nouveaux posts - et pas seulement pour ces éléments - était publique par défaut. Le problème a été résolu, et pour toute personne touchée, nous avons changé les paramètres d’audience pour qu’ils redeviennent comme avant.”

Le bug a affecté le réseau du 18 au 27 mai et Facebook est parvenu à suspendre le dysfonctionnement dès le 22 mai. Les développeurs avaient besoin de cinq jours supplémentaires pour rendre tous les messages rendus publics par défaut accessibles seulement aux “amis”.

Le groupe a été critiqué depuis mars pour avoir laissé s’échapper les données de dizaines de millions d’usagers à leur insu vers la firme Cambridge Analytica.