ALGÉRIE
30/03/2019 11h:54 CET | Actualisé 30/03/2019 12h:05 CET

UGTA: Sit in de contestation de Sidi Saïd devant la Maison du Peuple

Facebook/Mustapha Bastami

Des syndicalistes ont tenu ce 30 mars un sit-in de contestation contre le patron de la centrale syndicale. 

Des dizaines de syndicalistes se sont rassemblés ce 30 mars devant la maison du peuple pour contester la gestion de Sidi Saïd et ses collaborateurs. Les contestataires se sont heurtés à de portes fermées, cadenassées et gardées par des partisans de Sidi Saïd qui leur ont n’ont interdit l’accès à la grande esplanade de la centrale syndicale. 

Ces derniers sont, selon les témoignages, les gardiens du temple depuis le début des manifestations fin février dernier. 

Aux cris de “dégage” et “libérer l’UGTA”, les syndicalistes ont crié leur ras le bol du ralliement inconditionnel de leur direction à toutes les politiques du pouvoir. 

Ils ont aussi manifesté pour un “syndicat libre et démocratique” en scandant “libérez l’UGTA”. Les manifestants ont aussi traité leur “représentants” de “traitre” et de “voleurs”. 

Le soutien affiché par la centrale syndicale pour le 5e mandat puis son approbation au prolongement du 4e mandat et enfin son ralliement à la proposition du chef d’état majeur de faire appliquer l’article 102 a porté le coup de grâce à la direction de l’UGTA et lui a fait perdre toute possible crédibilité.

Tout comme au sein du Front de Libération national et au Rassemblement National Démocratique, ces postures contradictoires ont créé de gros malaises dans les rangs des militants qui ne reconnaissent plus les directives de leurs leaders.