26/03/2019 10h:30 CET | Actualisé 26/03/2019 10h:30 CET

Uber signe le rachat de Careem pour 3,1 milliards de dollars

Le géant américain casse sa tirelire pour s'offrir son principal rival au Moyen-Orient.

Uber

TRANSPORT - Voilà quelques semaines que la rumeur de cette acquisition faisait écho. C’est désormais officiel. L’Américain Uber vient de conclure le rachat de son principal concurrent dans la région MENA (Moyen-Orient/Afrique du Nord), pour un montent total de 3,1 milliards de dollars (1,7 milliard de dollars d’obligations convertibles et 1,4 milliard de dollars en espèces). “La transaction devrait être finalisée au premier trimestre 2020” souligne Uber sur son site internet.

“Dans notre nouveau partenariat, nous resterons indépendants afin que la marque Careem, l’application et tous nos services continuent d’être présents pour vous, comme d’habitude” souligne de son coté Mudassir Sheikha, PDG et cofondateur de Careem dans un communiqué.

La compagnie basée aux Emirats arabes unis continuera d’opérer en tant que société indépendante sous la marque Careem et restera dirigée par ses fondateurs, elle sera cependant entièrement affiliée à Uber.

“C’est un moment important pour Uber, alors que nous continuons à développer la puissance de notre plateforme dans le monde entier. Careem a joué un rôle clé dans l’avenir de la mobilité urbaine au Moyen-Orient, devenant ainsi l’une des startups les plus fructueuses de la région. Travaillant en étroite collaboration avec les fondateurs de Careem, je suis convaincu que nous obtiendrons des résultats exceptionnels pour les clients, les chauffeurs et les villes, dans cette partie du monde qui évolue rapidement”, a déclaré Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber.

Fondée en 2012, la société de réservation de VTC (voiture de transport avec chauffeur) basée à Dubaï, est devenue le leader du marché régional avec près de 30 millions d’utilisateurs dans 90 villes du Moyen-Orient, du Pakistan et d’Afrique du Nord dont l’Egypte et le Maroc (où il opère à Casablanca, Rabat et Tanger). La valeur de Careem dépassait les 2 milliards de dollars en octobre dernier, souligne le site CNN.

En juillet dernier, les deux sociétés de transport avaient entamé des pourparlers autour de ce projet de rachat, “dans l’espoir de résoudre une rivalité coûteuse dans la région”, indique le site d’information.

En février 2018, Uber avait fini par quitter le marché marocain en pointant du doigt “l’incertitude réglementaire”, après trois ans de présence dans le royaume.