MAROC
12/07/2018 13h:57 CET

Turquie: Les militaires à l'origine du coup d'État manqué de 2016 condamnés à perpétuité

Les épisodes violents de cette nuit avait fait quelque 250 morts et plus de 2200 blessés.

Murad Sezer / Reuters

INTERNATIONAL - L’incident avait secoué la Turquie en 2016. Une partie de l’armée turque avaient organisé une tentative de coup d’État, dans la nuit du 16 au 17 juillet. Deux ans après le putsch raté, 72 militaires ont été condamnés à perpétuité, ce 12 juillet par un tribunal turc, rapporte la MAP.

Les militaires, dont un lieutenant-colonel, ont été reconnus coupables de “tentative de renversement de l’ordre constitutionnel” et 27 autres accusés ont été condamnés à plus de 15 ans de prison pour “complicité de tentative de renversement de l’ordre constitutionnel”, détaille l’agence de presse turque Anadolu. 

Parmi les condamnés, 34 membres de l’équipe chargée d’assassiner le président Erdogan resteront en prison à vie. Le président était alors en vacances en famille dans la station balnéaire de Marmaris. 

Kenan Gurbuz / Reuters

Si une centaine de militaires ont été condamnés aujourd’hui, le parquet d’Ankara avait requis, en février dernier, des peines à perpétuité aggravée pour 267 militaires poursuivis “pour leur implication dans cette tentative de coup d’État pour avoir pris le contrôle d’un complexe militaire dans la capitale turque, qui abrite la 58e brigade d’artillerie et l’école d’artillerie de campagne et de missiles de l’armée turque”, indique la MAP.

Le verdict, annoncé trois jours avant la commémoration du deuxième anniversaire du putsch avorté, vient conclure les centaines de procédures judiciaires qui ont été ouvertes à travers le pays après la mise en échec du coup d’État par le président Recep Tayyip Erdogan.

Reuters TV / Reuters

Les épisodes violents de cette nuit avait fait “quelque 250 morts, essentiellement des civils, et plus de 2.200 blessés, quelque 77.000 personnes ont été incarcérées et plus de 150.000 limogées ou suspendues”, rappelle la MAP.

Pendant cette nuit, des militaires ont pris d’assaut plusieurs endroits stratégiques d’Istanbul et Ankara. Des chars militaires circulaient dans les villes survolées par des avions de chasse. Le parlement avait également été attaqué par une bombe à Ankara.

L’armée avait fait lire un texte à une journaliste de la télévision nationale affirmant avoir “renversé le gouvernement afin de restaurer la liberté et la démocratie.” Le président avait alors appelé ses partisans, via UN Facetime diffusé sur CNN Turquie, à descendre dans les rues pour montrer leur résistance face au soulèvement d’une “minorité au sein de l’armée”.

“Je ne pense absolument pas que ces putschistes réussiront”, avait-il dit depuis un endroit non-précisé, évoquant un “soulèvement d’une minorité au sein de l’armée”.

LIRE AUSSI: