MAGHREB
09/12/2015 11h:12 CET

Yalla Read, une nouvelle plateforme qui permet d'échanger des livres entre particuliers

Facebook/YallaRead
Deux filles s'échangent des livres/ YallaRead

YallaRead est une nouvelle plateforme créée pour vous permettre de "bénéficier d'un accès gratuit aux bibliothèques de vos amis et de vos voisins."

L'idée qui vous permet de jeter un coup d'oeil sur la bibliothèque personnelle de vos amis, de vos voisins, ou de parfaits inconnus a été lancée par Ahmed Hadhri.

Contacté par le HuffPost Tunisie, le co-fondateur de YallaRead raconte les débuts du projet: "J'étais étudiant à Tunis Business School quand j'ai eu cette idée. A l'époque, je devais lire énormément de livres en anglais qui souvent n'étaient pas disponibles ou étaient hors-budget".

La plateforme vous mettra en relation avec des particuliers et vous permettra d'échanger vos livres pendant une période déterminée. Ahmed Hadhri explique que la démarche est simple: "Il vous suffit de créer un compte, de mettre en ligne votre bibliothèque virtuelle avec le nom des livres que vous possédez chez vous."

L'utilisateur se verra dans la possibilité d'accepter ou de refuser la demande d'échange avec un autre utilisateur. Il peut également accepter de prêter son livre, au lieu d'effectuer un échange.

Les différents utilisateurs de la plateforme se verront attribuer des notes!

Y-a-t-il un moyen de s'assurer que le livre emprunté sera rendu? Pour Ahmed Hadhri, quand deux utilisateurs s'échangent deux livres, "c'est le livre qui est une garantie". Si, néanmoins, l'idée de prêter ou d'échanger vos livres avec des inconnus vous dérange, vous pourrez vous restreindre à vos amis ou à vos connaissances sur les réseaux sociaux.

"Pour l'instant, on va commencer avec la plateforme telle qu'elle est, mais on sera toujours à l'écoute des utilisateurs s'ils ont des propositions intéressantes qui pourraient améliorer YallaRead", dit Ahmed Hadhri.

Si le site est encore en phase de test, la plateforme veut "toucher tous les gouvernorats de la Tunisie, partout où les gens pourront échanger leurs livres." conclut Ahmed.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.