TUNISIE
23/05/2019 13h:17 CET

Tunisie : Vers la création de jardins pédagogiques à Rjim Maatoug

Quand les écoliers de Rjim Maatoug vont faire fleurir le désert !

Thierry Monasse via Getty Images

Une équipe du bureau de l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Tunis a visité, mercredi, des écoles primaires dans la délégation frontalière de Rjim Maâtoug (gouvernorat de Kébili).


L’objectif de cette initiative est d’examiner la possibilité d’aménager des jardins pédagogiques dans ces établissements scolaires, a précisé Majid Chaâbane, responsable du programme de l’alimentation scolaire au bureau de la FAO à Tunis.

Un jardin pédagogique est un espace situé dans l’école primaire ou secondaire ou à proximité. Il permet aux élèves et professeurs de cultiver des plantes à des fins pédagogiques.

C’est un lieu d’apprentissage avant tout, mais aussi un espace de détente et d’activités ludiques.

Les denrées en surplus peuvent être consommées au sein de l’école ou bien être vendues au bénéfice de l’école.


“Ce projet permettra de diversifier les activités destinées aux élèves en milieu scolaire en créant de ces jardins un espace de travaux pratiques pour la culture de légumes, fruits et fines herbes, qui peuvent être consommées au sein de l’école”, explique le responsable du FAO.


Selon lui, cette initiative contribuera également à créer une dynamique au sein de l’école à travers l’adhésion des parents d’élèves dans l’entretien de ces jardins.


Il a évoqué, par ailleurs, la participation des associations et des groupements de développement agricole, en coordination avec les ministères de l’éducation et de l’agriculture et les autorités régionales, pour réussir cette expérience et la généraliser à d’autres régions.


L’avancée du sable constitue la principale préoccupation des habitants de Rjim Maatoug (délégation d’El Faouar). Cette commune frontalière, nouvellement créée, est le lieu habité le plus éloigné du chef-lieu du gouvernorat de Kébili, dont elle est distante de 150 Km.

La commune qui s’étend sur 2550 km2 est relativement peu peuplée (4237 habitants). Son activité est basée sur la production de dattes”Deglet Nour”. Elle dispose d’une oasis de 2500 ha couvrant 210 mille pieds de palmiers. En 2017, l’oasis a généré 15 mille tonnes de dattes, d’une valeur de 45 millions de dinars. 

 

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.