MAGHREB
11/07/2014 13h:23 CET | Actualisé 06/03/2016 13h:21 CET

"Un repas pour chaque Tunisien", ou la version nationale des "Restos du Cœur" (PHOTOS)

Les tables et les couverts sont mis, les plats encore chauds attendent d’être servis, et quelques personnes s’affairent aux derniers préparatifs en cuisine et dans la cour, avant l’arrivée de leurs convives. Presque comme à la maison.

En se tournant vers la toute jeune association "Un repas pour chaque Tunisien", des centaines de personnes dans le besoin, dont beaucoup de familles, viennent rompre le jeûne chaque soir pour un repas qu’ils n’ont pas les moyens de se payer, mais aussi pour un bon moment de convivialité et de partage. (Voir le diaporama à la fin de l'article)

Créée l'an dernier par cinq bénévoles, sous l’impulsion du chef Iyed Tej, cette association tunisienne distribue quotidiennement des boissons et repas chauds gratuits, grâce aux dons et à l’aide des Tunisiens.

De droite à gauche: Iyed Tej, Hajer Ben Cheikh Ben Ghorbal, Aicha Saied Belajouza, Feryel Tellissi Belabdelouaheb et Omar el Euch

Photo: Facebook/Un repas pour chaque Tunisien

"Actuellement, nous distribuons un peu plus de 200 repas par jour, explique Feryel Tellissi, membre de l’association, au HuffPost Maghreb. Certains sont livrés à deux autres associations: les mères célibataires et les malades du cancer. Nous avons aménagé deux endroits pour accueillir les personnes dans le besoin, à Chotrana et sur la route de Raoued. Certaines personnes viennent également sur place emporter leur repas."

L’idée a pris forme après avoir constaté que, spécialement pendant Ramadan, beaucoup de personnes désiraient venir en aide aux plus nécessiteux, mais sans vraiment savoir comment s’y prendre et vers qui se tourner.

Et l’altruisme des Tunisiens n’a pas tardé à se manifester.

"L'élan de solidarité a été extraordinaire et ce, dès le premier jour. Nous avons reçu quantité de coups de fils et les propositions d'aide ont afflué. Chacun a voulu nous soutenir dans la mesure de ses moyens: une aide financière, un don de son temps pour venir nous aider sur le terrain, certains ont fait des courses. Les Tunisiens ont définitivement un grand cœur et grâce à eux, nous pouvons continuer notre action au quotidien."

Photo: Facebook/Un repas pour chaque Tunisien

L’objectif est d’ailleurs, grâce à toute cette aide, de pouvoir continuer leur action après Ramadan sous une forme différente, parce-que "la faim n’a pas de saison".

"Dans un premier temps, nous souhaitons effectuer une action avec les enfants pour la fête de l'Aïd, puis nous réfléchissons à des actions ponctuelles", nous informe Feryel.

Dans la lignée des "Restos du Cœur" en France?

"Si la méthode est différente, la finalité reste la même: aider son prochain avec un bon repas, une écoute et un moment de partage. Le cœur est notre point commun."

Plus que la chaleur d’un bon repas, l’objectif est aussi et surtout d’apporter un peu de chaleur humaine et de revenir à des moments simples d’échanges et de partage. Le bénévoles mettent d’ailleurs un point d’honneur à partager les repas avec les personnes qu’ils aident:

"Nous les recevons autour d'un belle table dans une ambiance familiale et partageons tous ensemble le même repas."

Et chaque soir apporte son lot de bonheur et de générosité.

"Nous avons droit à des multitudes de belles choses, se réjouit Feryel Tellissi. Nous avons par exemple été très touchés lorsque un monsieur nous a dit que cela faisait des mois qu'il n'avait pas pris un vrai repas comme celui-ci…"

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook de l’association "Un repas pour chaque Tunisien".

Galerie photo "Un repas pour chaque Tunisien" Voyez les images