TUNISIE
31/12/2018 11h:44 CET

Tunisie: L'année 2018 en 18 chiffres

Que retiendra-t-on de l'année 2018?

Issam Slimene / EyeEm via Getty Images

Qui dit fin d’année dit forcément rétrospective! L’année 2018 n’a pas été des plus reposantes, loin de là. Chômage élevé, inflation galopante, ruptures politiques, attentats terroristes... 2018 a encore été parfois assombrie par l’actualité, mais aussi marquée par des moments plus heureux. 

Comme chaque année à la même période, le HuffPost Tunisie vous propose de (re)découvrir les quelques chiffres qui ont marqué l’année écoulée. 

7,4%

C’est le taux d’inflation atteint au cours du troisième trimestre de l’année 2018. Un nouveau record qui a suscité l’inquiétude de la Banque Centrale de Tunisie. Cette dernière a d’ailleurs annoncé, dans sa note de décembre, qu’elle reste particulièrement vigilante quant à l’évolution future de l’inflation et n’hésiterait pas à resserrer sa politique monétaire afin de ramener le taux d’inflation à son niveau désiré. 

 10,7 milliards

C’est le déficit courant enregistré jusqu’à fin novembre 2018. Un niveau historique jamais atteint depuis des décennies. Malgré l’épanouissement de certains facteurs comme le solde de la balance des services qui a frôlé les 1,739 million de dinars contre 722 millions de dinars à fin novembre 2017, l’écart entre les importations et les exportations se creuse de plus en plus.

7.600.000

Facebook compte plus de 7.600.000 utilisateurs tunisiens en 2018, soit 66% de la population.

La fameuse plateforme s’affiche comme le réseau social préféré des Tunisiens, loin devant Instagram (1 900 000 utilisateurs) et Linkedin (1 760 000).  

 10.982

Cette année, 10982 pèlerins tunisiens se sont envolés vers la Mecque pour accomplir les rites du Hajj, cinquième pilier de l’Islam.  

Les frais du pèlerinage pour cette année ont été fixés à 11.710 dinars, soit une hausse de 2200 dinars par rapport à l’année précédente, et environ 5000 dinars par rapport à 2014. 

Cette augmentation vertigineuse s’explique par les taxes imposées par les autorités saoudiennes sur l’ensemble des services.    

500 millions

La Tunisie est parvenue à mobiliser un montant de 500 millions d’euros, à travers l’émission d’eurobonds, destinés au financement des besoins du budget de l’année 2018. 

Avec un taux de 6,75% sur une maturité de 5 ans, cette levée est le fruit d’une mobilisation accrue à travers une tournée promotionnelle menée par le ministre des Finances et du gouverneur de la banque centrale. 

206

C’est le nombre de films projetés durant l’édition 2018 des Journées cinématographiques de Carthage (JCC). Avec un budget global de 4 millions de dinars tunisiens, ce rendez-vous cinéphile a connu un franc succès. Des films inédits, des salles pleines à craquer... cette manifestation s’affiche comme étant l’événement culturel phare de l’année.

Pour cette année, c’est le film tunisien Fatwa de Mahmoud Ben Mahmoud qui a remporté le tanit d’or. Une récompense qui prouve que le cinéma tunisien fait florès.  

5755

C’est le nombre d’accidents recensés sur les routes tunisiennes du 1er janvier au 24 décembre 2018. 1177 personnes ont perdu la vie et 8679 autres ont été blessées. Comparé à l’année dernière, le nombre d’accidents a connu une légère baisse mais reste tout de même élevé. 

L’excès de vitesse demeure le facteur principal des accidents de la route en Tunisie.

84

C’est le nombre de victimes du naufrage de l’embarcation transportant des migrants irréguliers au large de l’île de Kerkennah. 

Parmi les victimes, 54 Tunisiens et un Libyen dont les dépouilles ont été remises à leurs familles. 20 autres personnes provenant de différents pays africaine enterrés à Sfax et 9 autres corps pas encore identifiés avaient également été repêchés.

Ce drame, survenu dans la nuit de samedi à dimanche (2 et 3 juin), aurait poussé le Chef du gouvernement à limoger le ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem. 

2 millions

C’est le nombre de touristes algériens venus en Tunisie durant les dix premiers mois de l’année 2018. Un record. Ce souffle vient soulager l’économie tunisienne qui peine à remonter la pente. 

Selon les dernières statistiques, près de 7,5 millions de touristes ont visité la Tunisie jusqu’au 30 novembre 2018,  avec une hausse de 17% par rapport à 2017. Optimiste, le ministère du Tourisme espère clôturer l’année avec 8 millions de touristes et table sur l’arrivée de neuf millions autres en 2019. 

La Tunisie a réalisé une excellente année touristique en 2018 et projette d’être dans les trois premières places mondiales des meilleures destinations à l’horizon 2020, espère l’Office national du tourisme tunisien (ONTT). 

66,3

C’est le pourcentage de Tunisiens qui ont boudé les municipales de 2018, les premières élections libres de l’histoire de la Tunisie. 1.796.154 Tunisiens se sont rendus aux urnes le 6 mai 2018, soit deux fois moins qu’en 2014 au cours des élections législatives. Ce raz-de-marée abstentionniste est en grande partie expliqué par un désintérêt de la politique de la part d’une grande majorité des Tunisiens en particulier les jeunes.

13,7 millions

C’est le nombre de personnes qui se sont rassemblées devant leurs téléviseurs pour suivre le match Tunisie-Angleterre disputé le lundi 18 juin dans le cadre de la Coupe du Monde en Russie.

Cette rencontre marquant l’entrée en piste des deux pays du groupe G, a fait mieux que la retransmission du mariage du prince Harry avec l’ex-actrice américaine Meghan Markle.

“C’est l’événement télévisé le plus regardé de l’année” note l’Ambassade du Royaume-Uni à Tunis dans un post publié sur les réseaux sociaux. 

2,97 

Le samedi 22 septembre, des pluies diluviennes se sont abattues sur le Cap Bon. En à peine trois heures, plus de six mois de précipitations sont tombées sur la région.

Les averses ont causé de graves inondations, notamment dans la ville de Nabeul et Beni Khaled, où l’eau est montée jusqu’à 2,97 mètres. Un record depuis le début des mesures de précipitations en Tunisie, en septembre 1955.

Les inondations ont fait cinq morts et de lourds dégâts.

3

René Trabelsi est le troisième Tunisien de confession juive à occuper une fonction ministérielle, depuis l’indépendance de la Tunisie. Sa nomination à la tête du ministère du Tourisme intervient dans le cadre d’un vaste remaniement ministériel opéré par Youssef Chahed le 5 novembre 2018. 

Plusieurs personnalités ont fait également leur entrée dans la composition du gouvernement Chahed 2. Parmi elles figurent l’ancien président de l’Ordre National des Avocat, et prix Nobel de la Paix en tant que membre du quartet national Fadhel Mahfoudh, l’ancien directeur de cabinet du chef du gouvernement et ancien secrétaire général du gouvernement, Hédi Mekni, ou l’ancien ministre de la Défense et des Affaires étrangères sous Ben Ali, Kamel Morjane.

En tout, 7 ministres ont du quitter le gouvernement.

14

Pour la première fois de son histoire, la Tunisie s’est hissée en avril à la 14ème place du classement FIFA, un classement historique

Les Aigles de Carthage ont devancé le Mexique, la Colombie ou encore l’Uruguay.

Il s’agit du meilleur classement obtenu par la Tunisie sur les 25 dernières années. Le meilleur classement de l’équipe nationale sur cette période a été réalisé en 1998 avec une 21ème place. 

En décembre 2018, la sélection nationale se classe 26ème, deuxième en Afrique derrière le Sénégal qui détient la 23ème place. 

6000 

C’est le nombre de mouvements sociaux enregistrés durant le premier semestre de l’année. Ces mouvements sociaux enregistrés sont dus à l’augmentation du taux de chômage notamment parmi les jeunes, la hausse du pouvoir d’achat et des prix des produits de consommation outre le manque de ressources en eaux dans plusieurs régions. 

 2018 a été particulièrement mouvementée. En début d’année, des manifestations nocturnes se sont déclenchés dans plusieurs régions du territoire tunisien en signe de protestation contre la hausse des prix et la loi de Finance.

Une grève générale a été, par ailleurs, tenue le 22 novembre dernier pour revendiquer des hausses salariales dans la fonction publique. plus de 300 000 agents de l’État ont été concerné.

92

92 ans: c’est l’âge du président Béji Caïd Essebsi depuis qu’il a soufflé ses dernières bougies le 29 novembre 2018.

Après la démission du président du Zimbabwe, Robert Mugabe, le 21 novembre 2017, le chef d’État tunisien est ainsi devenu le président le plus âgé du monde.

87

Le rapport de la dernière édition sur la compétitivité dans le monde place la Tunisie au 87ème rang parmi 140 pays et ce, malgré l’amélioration d’un point de son score qui est passé de 54,6 en 2017 à 55,6 en 2018.

1

Enfin, par ce qu’on préfère voir le verre à moitié plein et terminer l’année en beauté, on notera que la Tunisie peut se vanter d’avoir été n°1 dans plusieurs secteurs à l’échelle africaine, arabe ou encore maghrébine en 2017, en voici quelques exemples:

 - La Tunisie en tête des pays arabes dans le classement annuel sur la parité homme-femme

-  La Tunisie pointe à la 109ème place au classement mondial en terme de liberté humaine. Elle est en tête de peloton dans la région du Maghreb.

- La Tunisie est en tête des pays arabes en terme de démocratie. Classée 69e au niveau mondial, la Tunisie obtient le score de 6,32, ex-aequo avec Singapour.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.