MAGHREB
03/11/2015 08h:08 CET | Actualisé 03/11/2015 09h:10 CET

Pas de Goncourt pour le Franco-Tunisien Hédi Kaddour, Mathias Enard rafle le prix

Capture d'écran
Hédi Kaddour

Malgré son statut de favori, Hédi Kaddour ne remportera le prix Goncourt cette année, au profit de Mathias Enard, avec son roman "Boussole" qui faisait également partie des quatre finalistes avec Nathalie Azoulay et Tobie Nathan.

L'écrivain français se verra attribuer la somme symbolique de 10 euros et très certainement une forte augmentation des ventes de son livre.

Hédi Kaddour, quant à lui, avait déjà raflé le prix Jean- Freustié et avait obtenu avec Boualem Sansal, le prix du Roman de l'Académie française en terminant premier ex-aequo. Son roman "Les Prépondérants" lui aura valu d'être l'un des favoris des prix littéraires de cet automne.

Son nom figure dans les sélections de deux autres prix littéraires: le Femina et le Medicis.

Le roman édité chez Gallimard, se veut une fresque implacable d'une société coloniale figée des années 1920 en Afrique du Nord où les Européens se pensent "plus civilisés que ces indigènes" et estiment "avoir le devoir de les diriger".

Âgé de 70 ans, Hédi Kaddour est né à Tunis, d'une mère pied noir d'Alger et d'un père tunisien. Traducteur, enseignant, écrivain, sa consécration littéraire débute en 2005 par l'obtention du prix Goncourt du premier roman pour son livre Waltenberg.

L'an dernier, la lauréate du prix Goncourt était Lydie Salvayre pour son roman "Pas Pleurer" (Le Seuil).

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.