LES BLOGS
14/08/2018 08h:46 CET | Actualisé 14/08/2018 08h:46 CET

Tunisie: Fête de la femme entre passions et tensions

Je crois que les éléments sont maintenant réunis pour observer un éveil, un sursaut, que dis-je un mouvement de grande envergure

NurPhoto via Getty Images

Loin des discours militants, enflammés, gargarisants et des envolées lyriques extasiantes; notre problème, la question de la femme, s’il y a lieu de parler de question, dans le monde arabo-musulman sont surtout d’ordre culturel avant d’être de nature sociale ou économique ... Il devient de plus en plus évident que, seul le renouvellement des mentalités, par l’information, la sensibilisation et l’éducation, conditionne l’évolution de son statut social, lui apporte des changements notables et garantit la démolition et l’abandon définitif de schémas archaïques et réducteurs dont une des illustrations les plus criardes est une inversion d’ordre sémantique: Quand cessera t-on, l’emploi de la féminité et son éden de voluptés, comme expression pour rabaisser et humilier l’homme, et l’usage de la virilité et ses attributs comme expression pour valoriser, encenser la femme et rehausser son image? Que de travail à fournir, que d’efforts à déployer, que de chemin à parcourir ...

Femmes! Entre le sérail d’antan et le féminisme d’État actuel, cadre conceptuel d’une certaine représentation politique ; on oppose l’incertitude et un soupçon qui plane sur son utilisation comme subterfuge par le plus nahdhaoui des nidaistes, à la certitude de la vision dogmatique et de l’application de la logique de prédation, par les islamistes. Halte à l’instrumentalisation de la femme, exploitée, meurtrie dans les conflits armés et manipulée en temps de paix, subissant deux formes de violence! Nul doute qu’on est dans l’impasse, que nos politiques manquent cruellement d’idées originales et d’inventivité, que le pays, asphyxié par des difficultés économiques tenaces, est livré à l’incertain et au chaos politique ... Une guerre hégémonique ouverte entre clans pour le partage du pouvoir et la dérive autoritaire de l’État sont visibles à l’oeil nu!

Contrebande, corruption et népotisme sont érigés en système et dont l’ampleur fait passer l’entourage sangsue du dernier président déchu pour des sous-fifres, des petits malfrats de quartier ... Le tout macère dans le marécageux, le nauséabond et baigne dans une épaisse et pesante atmosphère d’attentisme, de doute et de suspicion ... Un tableau peu étincelant et connu mais, faut-il pour autant s’en affliger outre mesure? Que non!

Le foisonnement de plusieurs groupes de réflexion sur la toile, un florilège de mouvements citoyens, qui se réapproprient l’espace commun et la concomitance de plusieurs formes d’intelligence dans la société tunisienne, permettent d’atteindre une masse critique, facteur annonciateur de transcendance à un autre niveau, comme en physique nucléaire, un seuil, tel que, s’il est atteint, permet de déclencher une réaction en chaine! Or, un tel désordre observé, du système actuel ne peut qu’obéir à un phénomène d’entropie, libérateur d’effets ... libérateurs!

Je crois en la dynamique et les cycles de l’histoire et de la vie, qu’ils soient longs ou courts, et je crois que les éléments sont maintenant réunis pour observer un éveil, un sursaut, que dis-je un mouvement de grande envergure? une authentique “movida”, pour soulever la poussière, décaper cette crasse et balayer toute cette racaille, mouvement qui ne viendra assurément pas des partis ou des formations classiques mais de nous, citoyens ordinaires, tenus en laisse jusqu’ici par une triste pratique vieille comme le monde: l’épouvantail de l’insécurité alimentaire et la peur du terrorisme, deux facteurs malsains savamment et perfidement utilisés pour nous maintenir figés et prosternés!

Inspirons nous de la longévité et de la patience de ce symbole, ce monument tunisien, qu’est l’olivier et sentez comme moi cet air, les prémisses d’un souffle nouveau, d’une régénérescence, d’une ouverture vers une autre ère se tournant vers l’avenir où, il faudra faire appels à toutes les intelligences pour recréer, tout redéfinir et tout réinventer!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.