MAGHREB
23/03/2015 07h:31 CET | Actualisé 23/03/2015 10h:54 CET

Tunisie: Habib Essid limoge les chefs de la police de Tunis et du Bardo

ASSOCIATED PRESS
Le Premier ministre tunisien, Habib Essid

Le Premier ministre Habib Essid a limogé le chef de la police de Tunis et celui du Bardo après avoir constaté des "lacunes" dans la protection du quartier du musée, cinq jours après l'attentat, a annoncé lundi le gouvernement.

"Il a effectué une visite hier soir (dans le quartier du musée) et il y a vu plusieurs lacunes. Il a ainsi décidé de limoger un certain nombre de responsables dont le chef de la police de Tunis et le chef de la police du Bardo", a indiqué à l'AFP Mofdi Mssedi, le chargé de la communication de M. Essid.

Par ailleurs, un "mandat de dépôt" a "été émis contre un agent sécuritaire chargé de la sécurité du musée", a indiqué Sofiène Selliti, le porte-parole du parquet, à l'AFP, refusant cependant de dévoiler les raisons de son arrestation.

Le président Béji Caïd Essebsi et le chef du gouvernement Habib Essid avaient reconnu des "failles" dans la sécurité après l'attentat de mercredi, qui a visé des étrangers pour la première fois depuis la révolution de 2011. Revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), il a coûté la vie à 20 touristes et un policier tunisien.

LIRE AUSSI:Le manque de clarté des autorités critiqué après l'attentat du Bardo

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.