TUNISIE
15/04/2019 18h:02 CET

Tunisie: Bientôt du nouveau sur la commercialisation de voitures électriques?

Un projet de loi a été déposé!

Sven Loeffler via Getty Images

Un projet de loi instaurant des incitations relatives à la commercialisation des voitures électriques a été soumis à l’adoption du gouvernement avant de le soumettre à l’ARP, a indiqué, lundi, le directeur central d’Hélios, filiale du groupe Al Badr et représentant officiel de la marque BYD (Build Your Dreams), Abdellatif Kallel.

“Lequel projet devra instaurer un cadre juridique favorable à la mobilité électrique en Tunisie et favoriser la commercialisation sur le marché tunisien de ce genre de voitures qui permet un gain considérable en carburants mais aussi en protection de l’environnement”, a-t-il aussi souligné, lors d’une conférence sur “La prochaine révolution industrielle en Tunisie”, organisée par l’Ecole nationale d’ingénieurs de Tunis (ENIT), à l’occasion de sa semaine de l’innovation (Innovation Week du 15 au 19 avril 2019)

Kallel a aussi rappelé que son groupe a déjà lancé, depuis juillet 2018, un projet pilote de mobilité électronique en collaboration avec l’ANME.

Il a mis à la disposition de l’ANME deux véhicules (un bus et une voiture utilitaire 100% électriques obéissant aux normes européennes), qui ont été affectés à des structures publiques, pour une période d’essai de 6 mois, afin d’évaluer la rentabilité, la consommation et les capacités d’adaptation de cette technologie sur le marché tunisien.

“Les premiers résultats de l’évaluation montrent la possibilité de dégager des économies d’exploitation de 50%. Il faut aussi savoir que pour ce genre de technologie, le retour sur investissement est en moyenne de trois à quatre ans, suite auxquelles l’Etat dépenserait beaucoup moins en matière de subventions des carburants et de dépenses de la santé, et gagnerait énormément en matière de qualité de l’air et de l’environnement”, a-t-il souligné.

“A ce stade, nous ciblons les grands rouleurs tels que les taxis, les bus, les voitures de livraison, pour les doter de la rentabilité économique nécessaire, avant de penser à généraliser cette technologie aux particuliers, au fur et à mesure que les infrastructures et les incitations nécessaires sont mises en place par l’Etat”.

S’agissant des infrastructures nécessaires à ce genre de technologies, Kallel a aussi fait savoir ” qu’un programme a été lancé avec l’Etat pour la mise en place, dans une première étape, de 8 stations ou plus qui seront équipées de chargeurs super-rapides sur tout le territoire, afin d’offrir la possibilité de charger les véhicules qui seront commercialisés, sachant que nous offrons des véhicules pour une autonomie qui varie entre 200 et 400 km. Nos véhicules sont aussi dotés de “travel chargers” qui peuvent être utilisés à domicile”.

`“Parallèlement aux efforts engagés par l’Etat pour favoriser cette avancée, notre groupe a aussi engagé la mise en place de son usine de montage de véhicules électriques, sur un site de 6200 m2, situé à Bir el Kassâa. Cette usine sera prête dans quelques mois et nous espérons être opérationnels, début 2020”, a-t-il encore indiqué.

S’agissant des prix élevés des véhicules électriques perçus jusque-là comme frein à leur commercialisation, Kallel a souligné” selon Bloomberg, d’ici 2027, les prix des voitures électriques seront les mêmes que celles à carburants. Il vaut mieux donc s’inscrire dans cette tendance mondiale qui favorise les voitures électriques, d’autant plus que l’orientation retenue par l’Etat vers les énergies renouvelables pourrait nous garantir une électricité moins chère”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.