TUNISIE
08/03/2016 05h:37 CET | Actualisé 08/03/2016 05h:38 CET

Soutien international à la Tunisie, après l'assaut jihadiste de Ben Guerdane

ASSOCIATED PRESS
French President Francois Hollande, left, welcomes Tunisia's President Beji Caid Essebsi at the Elysee Palace in Paris, France, Saturday Nov. 14 , 2015. (AP Photo/Jacques Brinon)

BEN GUERDANE - Le premier chef d'État à avoir réagi publiquement à l'attaque est le président français François Hollande, qui a estimé par un communiqué le jour-même que la Tunisie était visée parce qu'elle était un symbole:

"La France se tient aux côtés de la Tunisie qui a, une fois encore, été visée parce qu'elle est un symbole. Plus que jamais, la France est déterminée à poursuivre et intensifier sa coopération avec la Tunisie dans la lutte contre le terrorisme."

Les Etats-Unis ont également "condamné avec force" lundi les attaques "terroristes" en Tunisie, proposant leur aide à la Tunisie. Le porte-parole du département d'État John Kirby a ainsi réaffirmé "l'engagement des Etats-Unis pour la sécurité de la Tunisie et le partenariat" stratégique entre les deux pays. "Nous renouvelons notre offre d'aide au gouvernement tunisien, après l'attaque lâche d'aujourd'hui", a encore dit le porte-parole, rapporte l'AFP.

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU a présenté ses condoléances "les plus attristées aux familles des victimes ainsi qu’au peuple et au gouvernement tunisiens et souhaite un prompt rétablissement aux blessés", s’affirmant "aux côtés du peuple tunisien dans sa lutte contre le fléau du terrorisme et dans ses efforts pour préserver les acquis de la révolution".

En soirée le président Béji Caïd Essebsi s'est entretenu par téléphone avec son homologue égyptien, "qui lui a fait part de la solidarité de son pays avec la Tunisie dans son combat contre le terrorisme et de son soutien au peuple tunisien", relate la TAP.

L'Algérie a condamné "vigoureusement l'attaque terroriste" à travers le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, qui a salué "la riposte courageuse et déterminée des forces de sécurité tunisiennes" et "assuré le peuple et le gouvernement tunisiens frères de sa solidarité pleine et entière".

Le royaume du Maroc a "réaffirmé sa solidarité avec la République de Tunisie sœur, gouvernement et peuple, face à cet acte criminel abject dont les auteurs visent à porter atteinte à la sécurité et la stabilité du pays et semer la terreur", par un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le royaume du Bahreïn a également affirmé sa solidarité avec la Tunisie, appelant "à l’unification des efforts régionaux et internationaux pour éradiquer le fléau [du terrorisme]".

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.