ALGÉRIE
14/06/2019 12h:13 CET

Tuerie de de Christchurch: l'Australien inculpé plaide non coupable

Euronews Videos

L’extrémiste australien Brenton Tarrant inculpé pour le meurtre de 51 fidèles musulmans le 15 mars dernier dans deux mosquées de la deuxième ville de Nouvelle-Zélande, a décidé de plaider “non coupable de tous les chefs d’accusation”, lors de l’audience au tribunal.

L’annonce a provoqué la sidération dans la salle d’audience et laissé place à la colère chez les survivants et proches des victimes de cette tuerie raciste qui avait choqué le monde entier. Âgé de 28 ans, Brenton Tarrant, se définit lui-même comme un suprémaciste blanc et avait expliqué son geste avant de le commettre dans un obscur manifeste intitulé “Le grand remplacement”.

Lors de cette brève audience, il est apparu par visioconférence en affichant un sourire qui a provoqué la colère des survivants de ce qui est le pire massacre de l’histoire moderne néo-zélandaise, venus en nombre sur les bancs du public.

“Cela montre juste qu’il est un animal, a déclaré à l’extérieur du tribunal Mustafa Boztas, qui a été blessé à la cuisse. Il est tellement triste que quelqu’un puisse être à ce point inhumain et prendre la vie d’innocents”.

Au cours de l’audience de vendredi, le tribunal a été informé que des expertises psychiatriques avaient établi que Tarrant était apte à être jugé, selon un communiqué diffusé par le juge Cameron Mander peu après l’audience. Le juge Cameron Mander a fixé au 4 mai 2020 l’ouverture d’un procès qui devrait s’étaler sur au moins six semaines.

Mais des juristes relèvent que ce procès, le plus grand jamais organisé en Nouvelle-Zélande, pourrait durer deux fois plus longtemps.