16/12/2015 04h:10 CET | Actualisé 03/03/2017 07h:01 CET

Tourisme: La stratégie du ministère pour promouvoir la destination Maroc à l'international (INTERVIEW)

Alain Bachellier/Flickr
Tourisme: La stratégie du ministère pour promouvoir la destination Maroc à l'international (INTERVIEW)

INTERVIEW - Alors que les répercussions négatives des attaques terroristes et du contexte géopolitique actuel sur le secteur touristique se font sentir, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, reste confiant. Rencontré lors du 4e sommet du tourisme urbain qui s'est tenu les 14 et 15 décembre à Marrakech, il explique comment son ministère espère combler le recul du nombre d'arrivées enregistré dans le secteur.

HuffPost Maroc: La psychose insufflée par la succession d'attentats dans plusieurs villes internationales a sévèrement frappé le secteur touristique en cette fin d'année. L'année 2016 s'annonce sous les mêmes auspices. Comment anticipez-vous cette conjoncture?

Lahcen Haddad: Nous essayons de diversifier le marché touristique. Outre les touristes français, nous avons accordé une grande importance aux marchés anglais et allemand. On prospecte également de nouveaux marchés. J'ai envoyé récemment une délégation en Russie pour faire la promotion de la destination Maroc et expliquer que l’on a des sites merveilleux à voir, en plus de la ville ocre. Il est d’ailleurs temps de dépasser cette vision, car le Maroc, ce n'est pas seulement Marrakech. Le ministère du Tourisme se penche actuellement sur cette problématique afin de mieux vendre la destination Maroc.

A quel point le Maroc est-il affecté par la baisse du tourisme?

Le secteur a certes enregistré une légère régression, mais vu le contexte actuel et les chiffres enregistrés dans d’autres pays comme la Tunisie, on prend ceci comme une note positive.

Peut-on dire que le Maroc tire profit de la situation géopolitique instable pour développer son tourisme?

On essaie d’abord de renforcer l'image du Maroc en tant que pays tolérant et hospitalier. On valorise aussi les paysages de notre pays, et ce qu’il y a de beau à y voir. Mais le plus important pour le Maroc est d’avoir une connexion aérienne avec les marchés émergents, qui représentent de nouvelles opportunités pour le secteur touristique national.

Le ministère du Tourisme s'active pour promouvoir la destination Maroc, mais souvent en lançant des campagnes "classiques" (affichage, spot télé...). Ne pensez-vous pas qu’il faille innover dans la communication pour attirer davantage de touristes?

Ce sont les professionnels de la communication qui nous aident et conçoivent ce genre de panels publicitaires. Si ces derniers ne s’avèrent pas bon, nous les changerons très certainement. Pour l’instant, il y a des gens qui aiment cette publicité dite traditionnelle, c’est pour cette raison que nous la maintenons.

LIRE AUSSI:Une nouvelle charte pour améliorer l'attrait des villes touristiques marocaines

Galerie photo 12 mois, 12 destinations au Maroc Voyez les images