MAROC
31/03/2016 11h:22 CET | Actualisé 23/10/2016 11h:46 CET

Quand la tour Hassan se voulait la plus grande mosquée du monde

DR
Quand la tour Hassan se voulait la plus grande mosquée du monde.

HISTOIRE – Elle aurait pu être la plus grande mosquée du monde, mais aussi le plus grand édifice religieux du monde.

La tour Hassan, située à proximité de la rive gauche du Bouregreg (qui bénéficie actuellement d'un ambitieux programme de développement), est l'un des monuments les plus emblématiques du royaume, dont l'histoire regorge d'anecdotes savoureuses.

Ce monument est, en réalité, un minaret jamais terminé, raison pour laquelle elle a été improprement appelée tour Hassan.

Un édifice qui s’étiole peu à peu

C'est en 1196 que les travaux commencent sous l'impulsion de Yacoub El Mansour, calife almohade entre 1184 et 1199, qui ambitionne de faire de Rabat la capitale de son empire et d’y ériger la plus grande mosquée au monde, après celle de Samarra en Irak.

Alors que le calife décède trois ans plus tard, ses successeurs décident de ne pas achever ce projet bien trop vaste, qui risquerait d’épuiser les trésors de l’empire. Par conséquent, l'édifice dépérit doucement mais sûrement et ses matériaux sont très vite pillés.

En 1755, le tremblement de terre de Lisbonne, dont les vibrations se font sentir jusqu’à Tanger, Fès, Meknès et Marrakech (les côtes marocaines ne seront pas épargnées non plus), rase entièrement les 312 colonnades.

Une figure emblématique de la capitale

Longtemps ignorée, mais désormais réhabilitée, la tour Hassan est devenue la figure emblématique de Rabat et l’un des monuments les plus célèbres du royaume. Le choix de l'édification du mausolée Mohammed V à ses pieds, adjoint au site dans les années 1960, est hautement symbolique de l'intérêt que porte le Maroc à ce monument.

La tour Hassan vers les années 1958.

Adoptant une forme parallélépipède, la tour compte 16.20 mètres de côté et repose sur des murs épais de 2.50 mètres. Si le minaret s’élève quant à lui aujourd’hui à 44.3 mètres au-dessus du sol, il aurait dû s'élever à plus de 85 mètres et dépasser ainsi la Koutoubia de Marrakech, selon les critères de l’architecture Almohade.

Aujourd'hui encore, les historiens s’interrogent: Jabir ibn Aflah, architecte à l’origine de la construction de la Koutoubia de Marrakech et de la Giralda de Séville est-il également l’auteur de la tour Hassan, tant les trois édifices se ressemblent?

A l'esplanade de la tour Hassan de Rabat se tient le mausolée Mohamed V où reposent le roi Mohammed V et ses deux fils Moulay Abdallah et le roi Hassan II, décédé le 30 juillet 1999. Un monument qui a nécessité 10 ans de travaux soit de 1961 à 1971. Avec son toit pyramidal et son marbre blanc d’Italie, il s’avère une pure merveille architecturale. En 2015, sont entamés d'importants travaux de restauration de la tour, après trente ans de fermeture due à son délabrement.

LIRE AUSSI: