LES BLOGS
01/08/2018 16h:15 CET | Actualisé 01/08/2018 16h:15 CET

TLS-Contact Oran : les anomalies du site et le commerce des rendez-vous

 Pour le visa de France, la zone consulaire d’Alger est servie par le partenaire VFS, celle d’Oran par TLS-Contact.

Avant de déposer sa demande de visa, il faut effectuer un rendez-vous en ligne en passant par ces étapes : créer un compte sur le site internet TLS de sa région, remplir le formulaire, valider, et attendre de choisir un créneau disponible.

TLS-Contact Oran stipule sur son site que la prise des rendez-vous est une action gratuite. Cependant, il n’est pas mentionné à quelle heure les nouveaux créneaux de rendez-vous sont disponibles : il faut être scotché face à l’ordinateur, pendant des heures, attendant l’heure miraculeuse pour choisir un créneau horaire.

Tout se passait tranquillement au préalable. Ces dernières semaines la prise d’un rendez-vous est devenue IMPOSSIBLE. Mais pas pour tout le monde tant que d’autres gens peuvent en avoir facilement! Explications :

Le site affiche très souvent le panneau de maintenance qui empêche l’internaute d’accéder à son compte.

Capture d'écran

 Parfois, à peine connecté sur le site, l’adresse IP est bloquée. Donc, il faut des heures pour accéder à votre compte sur le site.

Capture d'écran

Le plus grave : votre compte est ouvert, vous attendez, le site fournit de nouveaux créneaux visibles en couleur bleue (souvent vers 16 :45 ), vous cliquez sur un au choix, vous attendez le bouton de confirmation qui n’apparaîtra malheureusement jamais même si vous avez le plus haut débit de connexion en Algérie. Ainsi, vous devez actualiser votre page et vous verrez que tous les créneaux ont été réservés. Donc, journée ratée ! La clé du problème réside dans le bouton “confirmer”.

Capture d'écran

La question à poser : comment les autres peuvent fixer un rendez-vous en accédant au bouton ” confirmer” ?

La réponse est la suivante : il y a des malfaiteurs qui auraient développé un programme informatique qui se vend très cher. Les “commerçants des rendez-vous” n’hésitent pas à l’acheter : ils récupèrent facilement l’argent et des bénéfices énormes en fixant des rendez-vous à des sommes folles (5000 DA, 10000 DA ou plus). Ce programme peut contourner les anomalies du site, la surcharge de connexion causée par les utilisateurs, et réserver des créneaux tranquillement en accédant au bouton “Confirmer”.

Résultat : les détenteurs de ce programme ont créé une dictature informatique pour s’enrichir sur le dos des demandeurs de visas.

Pour confirmer l’existence de ce programme il vous suffit de procéder ainsi : D’abord, essayez de fixer vous-mêmes un rendez-vous (vous ne l’aurez jamais même avec un débit de 200 Mbps). Ensuite, rejoignez le groupe Facebook TLS contact Oran FR-UK-IT[1], où il y a des internautes qui livrent ce secret avec des photos et des vidéos (il y a d’autres groupes et pages aussi). Enfin, vous pouvez effectuer avec ruse une petite “enquête” chez les commerçants des rendez-vous : l’un ou l’autre va vous révéler le même secret pour justifier la cherté des prix.

Ce qu’il faut savoir : ces anomalies concernent principalement le type de visa “Court séjour”. Les autres types comme le regroupement familial ont la priorité d’avoir un rendez-vous en toute aise.

D’où vient ce programme ? C’est à TLS-Oran et à l’Ambassade de France de vérifier le problème et de lutter contre les malfaiteurs qui s’enrichissent sur le dos des demandeurs de visas en souillant l’image des deux partenaires.

En somme, faire une demande de visa est devenu un combat en Algérie. En plus des kilos de papier, des va-et-vient d’une administration à l’autre, il faut compter la prise de rendez-vous qui est un calvaire, voire une torture.

Enfin, il vaut mieux conclure sur ce constat amer et misérable : au moment où les autres nations discutent l’ouverture des frontières pour promouvoir le vivre-ensemble, en Algérie avoir un rendez-vous de visa est une question existentielle et une victoire.

Emmanuel Macron a dit que le visa n’est pas un projet de vie. Oui, mais en Algérie c’est un bon produit commercial pour des milliers de personnes et d’administrations !

[1] - A peine ce texte publié dans le Matin d’Algérie, la vidéo en question a été supprimée.