ALGÉRIE
25/06/2018 18h:49 CET

Tizi-Ouzou: des milliers de personnes se recueillent à la mémoire de Matoub Lounès

Le chanteur-icône a été assassiné il y a 20 ans.

FAYEZ NURELDINE via Getty Images
Une photo de Matoub Lounes accroché à Tizi Ouzou - Photo d'archive. 

 

Des milliers de personnes se sont recueillies lundi à Taourit-Moussa, dans la commune d’Ait Mahmoud, 20 Kilomètres au sud-est de Tizi-Ouzou, à la mémoire du chanteur Matoub Lounès, à l’occasion de la commémoration du 20ème anniversaire de son assassinat.

Hommes, femmes, jeunes et vieux, artistes, sportifs et autres acteurs politiques ayant côtoyé l’artiste ont tous salué l’oeuvre et le combat de l’artiste pour “tamazight, la liberté d’expression, la diversité et pour une Algérie démocratique”.

Présent sur les lieux, le chanteur Lounis Ait Menguellet, qui a été reçu par la mère et la s£ur du défunt artiste, a déposé une gerbe de fleurs sur sa tombe, affirmant, ému, qu’il aurai aimé venir le voir dans “d’autres circonstances que celles-ci”.

Plusieurs personnalités et délégations politiques, artistiques et sportives ont, également, fait le déplacement, à l’occasion, pour rendre hommage au Rebelle et saluer sa mémoire et son combat, à l’exemple du P/APW de Tizi-Ouzou, Youcef Aouchiche, du P/APC de Tizi-Ouzou, Ouahab Ait Menguellet, d’une délégation du FFS et de celle de la JS Kabylie.

“Nous sommes ici pour se recueillir à la mémoire du Rebelle et rappeler nôtre attachement à son combat pour une Algérie libre et démocratique qu’il a portée au péril de sa vie. Mais aussi pour soutenir sa famille dans sa quête de vérité et de justice sur son assassinat”, a déclaré Ali Laskri qui conduisait la délégation du FFS.

Abondant dans le même sens, Youcef Aouchiche a souligné la nécessité “d’affirmer nôtre attachement au combat de Matoub pour une Algérie libre et prospère, et de le poursuivre pour faire honneur à sa mémoire”.

Pour sa part, la délégation de la JSK, conduite par son président Cherif Mellal, a remis à la s£ur du défunt artiste une immense toile représentant l’artiste, et déposé une gerbe de fleurs sur la tombe de l’artiste Matoub.

Quasi inconnu du grand public, mais reconnaissable aux traits de son visage qui rappelle fortement son frère assassiné, Francis Matoub, demi-frère du Rebelle du côté paternel, a tenu à être de la manifestation, affirmant, “je suis là pour partager la douleur de tous ces gens, qui est aussi ma douleur, je suis très ému par cet élan que suscite encore Lounes, ce qui prouve la justesse de son combat”.

Un riche programme a été concocté pour l’occasion par la fondation Matoub Lounès, dont le coup d’envoi a été un marathon intitulé “la voix de la vie”, du lieu de son assassinat à Thala-Bouanane à Taourirt-Moussa, suivi d’un dépôt de gerbes de fleurs et de prises de parole, et qui sera clôturé dans la soirée, par un grand gala artistique en duplex avec le dernier gala du Rebelle au Zénith, à Paris.

Né le 24 janvier 1956, Matoub Lounès, poète, chanteur, musicien, auteur compositeur et interprète a été assassiné par un groupe terroriste le 25 juin 1998, au lieu-dit Thala-Bouanane, sur la route de Béni-Douala.