ALGÉRIE
08/01/2019 12h:41 CET

Tinariwen "choqués" et "touchés", épinglent l'ONCI pour son "manque de respect"

"Choqués" et "touchés" par "le manque de respect" de la part des organisateurs, les membres de Tinariwen rejettent toute responsabilité dans l'annulation de leur concert à Tamanrasset et accusent l'ONCI.

Roberto Ricciuti via Getty Images

Le groupe Tinariwen a réagi mardi 8 janvier à la polémique qui a suivi l’annulation de son concert prévu le XX décembre à Tamanrasset, rejetant toute responsabilité et accusant les organisateurs d’avoir “manqué de respect” aux membres du groupe.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le plus célèbre des groupes de musique touareg s’est indigné du “manque de respect” des organisateurs, ajoutant que les membres ont été “profondément choqués” et “touchés”. 

 

 

Tinariwen devait se produire sur scène lors du festival Dar Imzad à Tamanrasset fin décembre avant d’entamer, début janvier, une tournée à Alger, Constantine et Oran.

L’Office National de la Culture et de l’Information (ONCI) avait affirmé, dans un communiqué publié le 2 janvier, que pour “des raisons techniques propres au groupe”, la tournée de Tinariwen a été reportée à fin janvier.

Mais selon Tinariwen, la tournée a été annulée, non pas des “raisons techniques propres au groupe”, mais pour “un manquement d’ordre administratif” de la partie algérienne.

“En effet, l’ONCI n’a pas effectué les démarches nécessaires afin de permettre au groupe de jouer sur le territoire algérien”, a expliqué le groupe malien.

“Nous avons appris que l’ONCI interdisait au groupe de monter sur scène le jour du concert à Tamanrasset, cette même ville qui nous a vus naître et où le coeur de notre public bat”, a ajouté le communiqué de Tinariwen.

Selon la même sources, tous les membres du groupe étaient présents sur le site du festival, mais ils ne pouvaient pas monter sur scène. 

“Aucun représentant du festival n’a été présent pour nous accueillir, l’accès au backstage a même été refusé à deux membres du groupe et à notre manager”, déplore-t-on encore. 

″[Farida Sellal, ndlr] La responsable du festival (voire un représentant) n’a même pas adressé la parole aux membres du groupe, ne les a pas salués et aucune annonce n’a été faite au public de Tamanrasset quant à l’annulation du concert”, indique Tinariwen. 

Expliquant ne pas avoir confirmé un quelconque report de la tournée comme annoncé par l’ONCI, Tinariwen souligne cependant que “ce manque de respect” des organisateurs de cette tournée et du festival Dar Imzad, “pour le groupe, sa musique et son public est inacceptable et insupportable”. 

“C’est notre honneur qui a été touché et nous sommes encore plus tristes pour tout le peuple Tamasheq, tous nos amis algériens et du monde qui attendaient de partager ce moment avec nous”, conclue le communiqué de Tinariwen.