MAROC
24/11/2018 16h:05 CET | Actualisé 24/11/2018 16h:06 CET

Tétouan: Arrestation de cinq personnes pour viol, trafic de drogue et psychotropes et vols qualifiés

L'opération a permis notamment la saisie de 3600 comprimés de psychotropes Rivotril, autrement appelés “drogue du viol”.

Syldavia via Getty Images

TÉTOUAN - Une liste d’accusations terrifiantes. Cinq individus faisant l’objet d’avis de recherche au niveau national pour leur implication présumée dans des affaires de trafic de drogue et de psychotropes, de viol et de vols qualifiés ont été arrêtés samedi suite à des opérations sécuritaires intensives menées par la préfecture de police de Tétouan.

Comme le rapporte la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, un des mis en cause a été appréhendÉ en possession de 100 sachets d’héroïne. “Les opérations de fouille menées au sein de son domicile ont permis la saisie de 2500 sachets supplémentaires de la même drogue”.

Psychotropes, clés de contact, tubes de colle...

Le deuxième prévenu, qui faisait l’objet d’un avis de recherche pour viol, vol et trafic de drogue, a lui été arrêté en possession de 90 clés de contact de véhicules, en plus d’outils métalliques utilisés pour briser les serrures et faciliter les vols, a précisé la même source.

La DGSN n’a cependant pas donné plus de précisions sur les accusations de viol le concernant. 

Les troisième et quatrième suspects ont eux été appréhendés à bord d’un autocar à destination d’El Jadida, note le communiqué, faisant savoir que les opérations de fouille ont permis de trouver en leur possession 3600 comprimés psychotropes Rivotril, un antiépileptique communément nommé “drogue du viol”, ainsi que des plaques de résine de cannabis.

Enfin, selon le communiqué, les opérations de fouille menées au sein du domicile du cinquième mis en cause aux antécédents judiciaires dans des affaires de drogue, ont permis la saisie de 200 tubes de colle “solution psychotrope”.

Les personnes arrêtées ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer “l’ensemble des actes criminels qui leurs sont reprochés”, concluT la même source.