MAROC
16/04/2018 11h:05 CET

Tesla: Elon Musk admet avoir trop robotisé la production de la Model 3, et sa solution va vous rassurer sur l'avenir

L'avenir n'appartient pas qu'aux robots.

Stephen Lam / Reuters
Tesla: Elon Musk admet avoir trop robotisé la production de la Model 3, et sa solution va vous rassurer sur l'avenir

INDUSTRIE - Mea culpa. Le patron le plus visionnaire de sa génération s’est trompé, les usines de demain n’appartiendront pas entièrement aux robots. Elon Musk, le fondateur de Tesla, l’a admis le 13 avril dans un reportage de la chaîne américaine CBS: il a trop automatisé la production de la Model 3.

En pleine tourmente financière, Tesla n’arrive pas à tenir ses objectifs de production de la Model 3, sa nouvelle berline censée démocratiser la voiture électrique pour de bon, commandée initialement à 400.000 exemplaires. Le 3 avril, il a atteint un rythme de 2020 voitures par semaine, contre un objectif de 2500, et 5000 à court terme.

Avant Elon Musk, de nombreux analystes ont dénoncé l’excès de robotisation de sa chaîne de montage. “En robotisant des gestes qui sont plus efficacement faits manuellement, Elon Musk aurait créé des problèmes insolubles, qui pourraient exiger une reconception de toute la fabrication, voire de la voiture elle-même”, analyse le blogueur Philippe Gauthier.

Interpellé sur Twitter, le patron de la Tesla a bien résumé la situation avec son sens de la formule: “Les humains sont sous-cotés.”

“Oui, l’excès d’automatisation chez Telsa était une erreur. Mon erreur, pour être précis. Les humains sont sous-cotés.”

Au-delà des actes de soudures ou d’usinage de tôles de carrosserie, Tesla a tenté d’automatiser l’assemblage de nombreuses pièces, à coup de robots très coûteux, sans parler du salaire des ingénieurs qui les manipulent, rappelleFrance Inter. Des tâches mieux effectuées, et pour moins chers, par des humains bien formés.

La situation financière de Tesla serait à ce point préoccupante que certains prédisent déjà sa faillite, au grand agacement d’Elon Musk.

The Economist: “Tesla devra lever entre 2,5 et 3Mrds$ cette année, selon la banque Jefferies”
 Elon Musk: “The Economist a l’habitude d’être ennuyant, mais intelligent avec un esprit vif et acéré. Maintenant il est juste ennuyant (soupir). Tesla sera rentable & cash flow+ au troisième et quatrième trimestre, donc évidemment pas besoin d’argent.”

Comme le rappelle le blogueur Philippe Gauthier, Tesla n’est pas le premier constructeur automobile à robotiser à l’excès, comme Volkswagen, Fiat, ou encore General Motors. “Entre 1983 et 1986, l’entreprise avait connu des déboires avec des robots qui se peignaient entre eux au lieu de peindre les voitures et d’autres qui soudaient les portières en position fermée. Les 35 milliards $ flambés dans l’aventure auraient pu permettre à GM d’acquérir Toyota et Nissan, qui étaient encore des firmes de taille moyenne”, rappelle le blogueur.

Si investir dans les employés humains est la solution pour sauver Tesla, qui va s’en plaindre?

LIRE AUSSI: