MAROC
25/04/2019 12h:19 CET

Terrorisme: la cellule démantelée à Salé ciblait le Parlement, des hôtels et des boîtes de nuit à Rabat

Les sept suspects arrêtés appartenaient à une structure qui se fait appeler “organisation pour la décapitation”.

FADEL SENNA via Getty Images
Des membres du service anti-terroriste devant le quartier général du BCIJ à Rabat. 

TERRORISME - Un réseau de terroristes a été démantelé à Salé le mardi 23 avril dernier par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) et la Direction générale de surveillance du territoire national (DGST). Au total, sept hommes ont été arrêtés, dont un élément à Dakhla.

Les sept personnes arrêtées, âgées de 22 à 28 ans, prévoyaient de mener des attaques terroristes dans la région de Rabat, rapporte Assabah dans son édition de ce jeudi 25 avril 2019. Plusieurs cibles étaient visées dans la capitale, dont le Parlement, la prison de Salé, des hôtels, des bus transportant des touristes, des bars et des boîtes de nuit à Rabat, poursuit le journal arabophone.

Selon la même source, les terroristes avaient non seulement l’intention de kidnapper des touristes et demander des rançons contre leur libération, mais aussi d’assassiner des agents d’autorité marocains, désignés par eux comme appartenant à “la case mécréants”.

Cette cellule ayant prêté allégeance à Daech et qui se fait appeler “organisation pour la décapitation”, envisageait également des vols d’armes de service de policiers, pour avoir un maximum d’armes pour ses prochaines attaques terroristes. Les sept hommes arrêtés envisageaient par ailleurs d’apprendre le mode de préparation et de fabrication d’engins explosifs.

Les perquisitions effectuées lors des arrestations ont permis la saisie d’appareils électroniques, d’armes blanches sous forme de coutelas ainsi que de manuscrits à caractère extrémiste. Les mis en cause ont été placés en garde à vue suite à leur arrestation.