MAROC
23/08/2019 12h:35 CET

Terrorisme: L'épouse de Moutaharrik Abderrahim, le "boxeur de Daech", expulsée vers le Maroc

Elle serait arrivée le 21 août à Casablanca.

Police italienne

TERRORISME - Mercredi 21 août, Salma Benncharki, épouse d’Abderrahim Moutaharrik, le “boxeur de Daech”, inculpé pour terrorisme en 2016 et condamné à 6 ans de prison en Italie où réside le couple, a été expulsée d’Italie vers le Maroc. Rapatriée par la police de Lecco pour des raisons de sécurité de l’État, sur ordre du ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, la jeune femme de 29 ans est désormais arrivée à Casablanca, selon la presse italienne.

Elle aussi avait été condamnée en 2016 à une peine de prison de 5 années, réduite à 3 ans puis à 4 mois, la jeune femme avait récemment fini de purger sa peine après avoir été placée en résidence surveillée depuis février dernier. Son époux, le champion de kickboxing d’origine marocaine, reconnu coupable de préparer des attentats terroristes notamment au Vatican et à l’ambassade d’Israël à Rome, Abderrahim Moutaharrik restera, quant à lui, à la prison de Sassari jusqu’en avril 2022, avant d’être, à son tour, expulsé vers le Maroc, rapporte le média italien La Repubblica

Reuters
Reuters

Pourtant la cour d’appel milanaise s’était prononcée contre l’expulsion de Salma Benncharki, soulignant que cette action “pouvait entraîner la désintégration du noyau familial avec des dommages sérieux pour la progéniture”, en référence aux enfants du couple âgés de 5 et 7 ans qui vivent en Italie, précise la même source.  Après l’arrestation de leurs deux parents, les enfants ont été confiés à la municipalité de Valmadrera (Lecco) et envoyés vivre avec leurs grands-parents paternels.