LES BLOGS
15/09/2018 12h:49 CET | Actualisé 15/09/2018 12h:49 CET

Téléphonie mobile : les vrais dangers de la 5G

Tadej Pibernik via Getty Images

Dès 2020, la prochaine génération de téléphones mobiles devrait commencer à déployer la 5G et remplacer la norme 4G actuelle. La promesse est la transmission de données ultra-rapide. Mais les médecins mettent en garde contre les risques énormes pour la santé.


Méfiance contre le nouveau standard de la radio mobile


Plus de 180 scientifiques et médecins de 36 pays ont recommandé à la fin du mois de septembre 2017 un moratoire sur l’élargissement de la cinquième génération (5G) des télécommunications dans une lettre d’appel. Ils appellent à prendre des mesures fondées sur le principe de précaution et à faire preuve de retenue jusqu’à ce que les scientifiques indépendants de l’industrie étudient les risques potentiels pour la santé humaine et l’environnement.

La technologie 5G augmenterait considérablement l’exposition des citoyens aux champs électromagnétiques à haute fréquence (RF-EMF) en l’ajoutant à d’autres technologies telles que le Wi-Fi, etc. déjà utilisées pour les télécommunications. Il a été prouvé que les HF-EMF sont nocifs pour l’homme et l’environnement.

La technologie 5G fonctionne uniquement sur de courtes distances, expliquent les scientifiques. En raison de la matière solide, les signaux seraient mal transmis. De nombreuses nouvelles antennes seraient nécessaires et le déploiement complet dans les zones urbaines pourrait se traduire par des antennes espacées de 10 à 12 maisons. En conséquence, l’exposition forcée est considérablement accrue.

Avec “l’utilisation sans cesse croissante des technologies sans fil”, personne ne peut éviter une exposition. En outre l’augmentation du nombre de stations de base 5G (même à l’intérieur des maisons, des magasins et des hôpitaux), 10 à 20 milliards de connexions sans fil (réfrigérateurs, machines à laver, caméras de surveillance, voitures et bus autonomes, etc.) en feraient partie. Tout cela ensemble pourrait conduire à une augmentation exponentielle de l’exposition totale à long terme de tous les citoyens de l’UE aux champs électromagnétiques de radiofréquences (RF-EMF).

La nouvelle norme mobile 5G est destinée à utiliser des fréquences supérieures et inférieures aux bandes de fréquences déjà utilisées. Cependant, la plupart des pays utiliseront des bandes de fréquences plus élevées, ce qui suscite beaucoup d’inquiétude et de nombreux dangers à ne pas négliger.

Le problème principal: les micro-ondes

Les micro-ondes à haute fréquence dans la gamme nouvellement prévue de 6 à 100 gigahertz ont des longueurs d’onde très courtes de seulement cinq centimètres à trois millimètres de longueur. Ceux-ci sont principalement absorbés par des fréquences supérieures à 20 gigahertz, principalement à travers la peau.

Comme les micro-ondes, contrairement aux ondes radio, sont déjà gênées par le verre, la pluie et les arbres, de nouveaux systèmes radio devraient être créés tous les quelques centaines de mètres. Conséquence: l’exposition aux rayonnements serait augmentée de façon permanente.

 

Les effets sur la peau

La plus grande préoccupation concerne les effets des nouvelles longueurs d’onde sur la peau. Le corps humain a deux à quatre millions de glandes sudoripares. Le Dr. Yael Stein, de l’Université hébraïque, a découvert que les ondes millimétriques peuvent  causer des douleurs physiques, car nos nocicepteurs interprètent les ondes comme des stimuli nuisibles et génèrent donc des signaux de douleur.

Nous pouvons donc nous attendre à une augmentation des maladies de peau, des cancers de la peau et des sensations de douleur. 

La 5G c’est pour quand ?

Nous aurons tous compris que la 5G est encore en état d’ébauche et en cours de tests. Nous entrons dans une phase d’expérimentation qui devrait se poursuivre jusqu’en 2019.

Selon Matthieu Galvani, Directeur Général de Djezzy, la migration vers de réseau se fera progressivement dans les 5 prochaines années.