MAROC
19/03/2019 15h:34 CET

Tariq Ramadan s'incruste à une conférence sur les violences faites aux femmes

"Une provocation inacceptable".

Jean-Marc ZAORSKI via Getty Images

TARIQ RAMADAN - Sa présence n’est pas passée inaperçue. Selon Le Point,Tari Ramadan était présent lors d’une réunion “contre les violences faites aux femmes au quotidien”, tenue lundi soir à Saint Denis, en banlieue parisienne.

Une réunion au cours de laquelle la présence de l’islamologue, accusé de viol par plusieurs femmes, a été remarquée par plusieurs personnes. Selon la même source, des femmes et élus présents sur place auraient, à plusieurs reprises, demandé au théologien de partir, ce qu’il a refusé de faire.

Madjid Messaoudene, conseiller municipal issue de la France Insoumise et organisateur de la réunion, affirme sur les réseaux sociaux que Tariq Ramadan n’était pas invité à la réunion, et partage un communiqué dans lequel la municipalité de Saint-Denis accuse l’islamologue “de provocations ignobles”.

“Alors que Tariq Ramadan est plusieurs fois mis en examen pour viol, sa venue dans la salle comme spectateur du débat est une provocation inacceptable”, affirme le texte.

Sur les réseaux, plusieurs personnes, dont l’ancienne ministre des Droits des Femmes, Laurence Rossignol, se sont indignés de la venue de l’islamologue à cette rencontre:

SelonLe Point, Tariq Ramadan habiterait actuellement dans cette ville de la banlieue parisienne, où il a été aperçu à plusieurs reprises.

Inculpé pour viol puis placé en détention provisoire en février 2018, ce dernier est en liberté conditionnelle depuis novembre dernier. Une décision assortie du versement par l’islamologue d’une caution de 300.000 euros ainsi que de l’interdiction de quitter le territoire français et l’obligation de se présenter une fois par semaine au commissariat.