MAROC
26/02/2016 12h:00 CET

Tanger, capitale du cinéma marocain jusqu'au 5 mars

Tanger, capitale du cinéma marocain jusqu'au 5 mars

FESTIVAL - Ce week-end sera cinématographique ou ne sera pas. Alors que la France organise la cérémonie des César ce vendredi soir, et les Etats-Unis celle des Oscar dimanche, la ville du détroit s'apprête à lever le rideau sur la 17e édition du Festival national du film de Tanger (FIFT).

Pour la dixième fois, l'événement pose ses valises dans la "perle du nord", devenue un carrefour national incontournable du septième art. Du 26 février au 5 mars, les professionnels du cinéma marocain se donnent rendez-vous dans la ville pour assister aux projections de films et à une série de rencontres parallèles et hommages aux pionniers du cinéma.

Quatorze longs et courts métrages

Au total, quatorze longs métrages sont en lice pour tenter de rafler treize prix. La comédie "L'Orchestre de minuit" de Jérôme Cohen-Olivar, avec Hassan El Fad et Gad Elmaleh, la fable tragi-comique "The sea is behind" de Hicham Lasri, présentée début février au festival de Berlin, le film "Insoumise" de Jawad Rhalib, qui représentait le Maroc au dernier Festival international du film de Marrakech, ou encore le très patriotique "La Marche Verte" de Youssef Britel, présenté hors compétition à Marrakech, font partie de la compétition officielle.

"Larmes de Satan" de Hicham El Jebbari, "Les hommes d'argile" de Mourad Boucif, "Petits bonheurs" de Mohamed Chrif Tribak, "La Isla de Perejil" d'Ahmed Boulane, "A Mile in My Shoes" de Said Khalaf, "Fida" de Driss Chouika, "Des-Espoir" de Mohamed Ismail, "La mélodie de la Morphine" de Hicham Amal, "Weight of the shadow" de Hakim Belabbes et enfin "Raja Bent El Mellah" d'Abdelilah El Jaouhary complètent le tableau.

Quatorze courts métrages seront également présentés en compétition officielle.

Un jury présidé par Mohamed Noureddine Affaya

Les films seront départagés par un jury présidé par l'écrivain et critique Mohamed Noureddine Affaya et composé de Fatima Loukili (journaliste et scénariste), Fatima Khair (comédienne et productrice), Farida Belyazid (réalisatrice), Driss Mrini (réalisateur), en plus de l'ingénieur de son tunisien Fouzi Tabite et de l'ancien secrétaire général du Centre cinématographique marocain (CCM) Mustapha Stitou.

Un hommage posthume sera rendu au critique de cinéma Mustapha Mesnaoui, en plus des hommages à l'actrice Fatima Regragui, au comédien Mustapha Zâari et au réalisateur Latif Lahlou.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Le FIFM 2015 en 10 claps Voyez les images