TUNISIE
23/07/2018 19h:23 CET | Actualisé 24/07/2018 09h:37 CET

À la découverte de Taieb Joulak, Directeur Général de l'hôtel de luxe W Goa, élu Directeur Général de l'année par ses pairs

Il a débuté sa carrière dans son pays d’origine, la Tunisie, avant de devenir un nom internationalement reconnu dans le monde de l’hôtellerie.

Taieb Joulak

Les compétences tunisiennes continuent de briller à l’étranger. Et cette fois-ci, c’est dans le secteur de l’hôtellerie qu’un nom a retenu l’attention de ses pairs mais aussi de la presse internationale et nationale: Taieb Joulak.

Le Tunisien Taieb Joulak a été élu Directeur général de l’année au début du mois de juillet au cours du HOSI 2018, le sommet de l’hôtellerie en Inde, pour avoir fait de l’hôtel de luxe W à Goa l’une des destinations les plus prisés du pays, y compris en termes de design, de mode et de musique.

 

″Ça représente pour moi vingt ans de travail, un effort énorme, des heures et des journées de travail acharné. Ça représente 5 ouvertures d’hôtels dont 4 W Hotels sur 4 continents différents” affirme Taieb Joulak au HuffPost Tunisie.

Après avoir passé 16 ans dans les hôtels du groupe Starwood Hotels & Resorts Worldwide, celle-ci a été rachetée par le groupe Marriott. Pour lui ce prix, il le doit à la possibilité que lui a offert d’abord Starwood puis Marriott “d’apprendre, de grandir, d’évoluer”.

Après avoir obtenu une licence en gestion hôtelière et une maitrise en marketing international, il poursuit un MBA en économie et en finance internationale à la Birmingham College of Food, “qui était en 1992 considérée comme l’une des trois meilleures écoles hôtelières en Europe après les écoles suisses”.

Taieb a d’abord fait, entre autres, les beaux jour du Sheraton Tunis avant de donner à sa carrière une dimension internationale à la hauteur de son talent.

Acquérant une renommée dans le monde de l’hôtellerie, après près de 20 ans de services en Tunisie puis à Doha, Bali ou encore Taipei, il ouvre l’hôtel W de Goa, en décembre 2016, dont il est le Directeur Général.

 

“Un Directeur Général doit avoir l’oeil sur tous les détails, que ce soit au niveau du service, des uniformes des employés, de la maintenance. Mais c’est aussi passer la moitié de la journée à parler aux clients, à être proche d’eux”, les hôtels du groupe W accueillant le gotha de personnalités du monde politique, artistique et des affaires.

W Goa

 

Face à cette clientèle souvent pointilleuse, et pour laquelle tout doit être possible, Taieb affirme qu’il existe une devise au W: “Ce que vous voulez, quand vous voulez, tant que c’est légal” (“Whatever, Whenever, as long as it’s legal”).

Une des demandes les plus folles qu’il a satisfaite est celle d’un couple de stars qui fêtait son anniversaire de mariage: “Le client m’a demandé de livrer le gâteau d’anniversaire pendant qu’il bronzait avec sa femme au bord de la piscine. Mais il voulait que ce soit livré en hélicoptère et que le gâteau descende jusqu’à eux attaché à un câble” raconte-t-il.

Avec un emploi du temps surchargé, Taieb Joulak trouve les moyens de se ressourcer “auprès des employés et des clients” auprès de qui il “trouve un moyen de passer du temps et d’échanger”: “Je suis à l’hôtel sept jours sur sept” indique Taieb qui trouve tout de même le temps de prendre parfois des vacances et de rentrer en Tunisie: “Quand je prend mes vacances, que je rentre à Tunis, que je vois mes trois amis les plus intimes, c’est eux qui me ressourcent à chaque fois” explique-t-il.

À Goa, c’est au RockPool, une falaise -où le W Goa organise plusieurs soirées- face à l’immensité de la mer appartenant à l’hôtel que Taieb se ressource: “ Je vais souvent m’assoir à l’extrémité de la falaise contempler la mer, bercé par la brise et l’air frais marin. Quand je suis très fatigué, je me pose là, et ça repart”.

Rubina A. Khan via Getty Images

“J’avoue que c’est un travail un peu fatiguant mais le fait d’aimer ce qu’on fait”, n’a pas de prix.

L’hôtellerie de luxe, “une bonne idée pour la Tunisie”

Après cette riche expérience dans le domaine, Taieb Joulak estime que “c’est une bonne idée” que la Tunisie s’inscrive dans le secteur de l’hôtellerie de luxe: “Il y a de nombreux investisseurs qu’ils soient tunisiens ou non qui sont intéressés. Je sais que la Tunisie, pour le Groupe Marriott, est un pays très important. Il faudra maintenant savoir comment développer les unités hôtelières de luxe mais aussi savoir former nos meilleurs éléments au domaine du luxe parce qu’il est très important de maintenir un haut niveau. Ce n’est qu’en maintenant ce haut niveau que les clients reviendront”.

“La Tunisie est un pays qui a commencé l’hôtellerie depuis les années 1960. Nous avons de très grandes bases dans ce domaine. Bien sûr que nous sommes capables d’accueillir les plus grandes chaines hôtelières: le Four Season s’est installé, le Ritz Carlton vient bientôt ouvrir, The Residence qui est là depuis les années 1990 a prouvé qu’il est possible pour un hôtel de luxe de bien s’établir en Tunisie. Je pense que les grandes chaines cherchent à venir s’implanter en Tunisie” a-t-il conclu. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.