ALGÉRIE
10/04/2018 15h:50 CET

Syrie: vote à l'ONU à 19H00 GMT sur le projet de résolution américain

Le projet prévoit que les responsables de “tout recours à des armes chimiques devront rendre des comptes”.

Brendan McDermid / Reuters

Les Etats-Unis ont demandé un vote du Conseil de sécurité de l’ONU mardi à 19H00 GMT sur leur projet de résolution instituant un mécanisme d’enquête sur le recours présumé aux armes chimiques en Syrie, selon des diplomates.

Lundi, la Russie avait jugé “inacceptables” des éléments de ce projet qui condamne les attaques présumées chimiques menées samedi à Douma dans la Ghouta orientale. Moscou, comme Damas, dément qu’il y ait eu ce jour-là utilisation d’armes chimiques.

Selon un diplomate ayant requis l’anonymat, “un veto russe est assuré” sur le texte américain qui devrait être soutenu par une majorité des 15 membres du Conseil de sécurité. Il s’agirait alors du 12e veto russe à une résolution de l’ONU sur la Syrie depuis le début du conflit en 2011.

Le projet de texte américain prévoit de créer un nouveau “mécanisme d’enquête indépendant des Nations unies” (Unimi) sur le recours aux armes chimiques en Syrie. Ce nouvel outil d’investigation des Nations unies aurait un mandat initial d’un an, renouvelable.

L’ONU n’a plus d’organisme d’enquête dédié aux attaques chimiques en Syrie depuis la disparition fin 2017 du JIM, un groupe ONU-OIAC (Organisation pour l’interdiction des armes chimiques) dont le mandat n’a pas été renouvelé en raison de plusieurs veto russes.

Dans le texte américain figurent des condamnations du régime syrien après l’attaque à l’arme chimique présumée commise près de Damas, qui a fait des dizaines de victimes. Le projet prévoit que les responsables de “tout recours à des armes chimiques devront rendre des comptes”.

Selon une source diplomatique, “il n’y a pas eu de rapprochement” des positions lundi soir lors d’une réunion au niveau des experts des 15 pays membres du Conseil de sécurité destinée à tenter de trouver un consensus.

Selon les Casques blancs, des sauveteurs syriens en zone rebelle, et une ONG américaine, l’attaque de samedi a fait au moins 40 morts à Douma, dernière poche des rebelles aux abords de la capitale syrienne.

Loading...