MAROC
10/11/2018 19h:24 CET

Syrie: Une attaque dans une zone démilitarisée a fait huit morts parmi les combattants du régime

Une attaque lancée par Hayat Tahrir Al-Cham, organisation dominée par l’ex-branche syrienne d’Al-Qaïda.

Rodi Said / Reuters

INTERNATIONAL - Un assaut contre leur position a fait au moins 8 victimes parmi les combattants du régime syrien, a annoncé samedi l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’attaque, qui a eu lieu au nord-ouest du pays, a été lancée par Hayat Tahrir Al-Cham, organisation dominée par l’ex-branche syrienne d’Al-Qaïda, qui contrôle la majeure partie d’Idleb, a indiqué l’OSDH dans un communiqué rapporté par la MAP.

“Hayat Tahrir Al-Cham a donné l’assaut contre une position du régime, dans un secteur aux franges de la zone démilitarisée”, a déclaré le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

L’assaut survient en réponse à l’offensive du régime qui a tué, la veille, 23 combattants rebelles dans le nord de Hama, “l’assaut le plus meurtrier depuis l’annonce le 17 septembre de l’accord russo-turc prévoyant la zone démilitarisée”, rappelle la MAP.

L’attaque a eu, en effet, lieu dans une zone démilitarisée de 15 à 20 kilomètres de large. La zone avait fait l’objet d’un accord, le 17 septembre, entre la Russie et la Turquie pour séparer les territoires insurgés d’Idleb des régions gouvernementales attenantes, précise la MAP.

Même si l’accord était entré en vigueur à la mi-octobre, les combats entre les forces de Bachar al-Assad et les rebelles n’ont pas cessé sur le terrain.

Le conflit syrien a fait, depuis 2011, plus de 360.000 morts et poussé des millions de civils à s’exiler dans d’autres pays.