MAGHREB
31/03/2015 06h:35 CET | Actualisé 31/03/2015 06h:40 CET

Selon Ban Ki-Moon, quatre syriens sur cinq vivent dans la pauvreté

ASSOCIATED PRESS
Syrian refugee children sit on the ground inside their tent home as they take their dinner at a Syrian refugee camp, in Deir Zannoun village in the Bekaa valley, eastern Lebanon, on Monday, Jan. 5, 2015. A snow storm is expected to hit Lebanon Monday affecting Syrian refugees, many of whom live in tents without heating. The government estimates there are about 1.5 million Syrians in Lebanon, about one-quarter of the total population. (AP Photo/Hussein Malla)

INTERNATIONAL - Quatre ans après le début de la guerre civile en Syrie, les ravages continuent. Des organisations civiles ont récemment réclamé l'aide de la communauté internationale, pour mettre fin à ce conflit où la population est en première ligne.

En effet, selon le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, quatre Syriens sur cinq vivent dans la pauvreté et la misère. Pour, lui il s'agit de "la crise humanitaire la plus grave de notre temps".

"Quatre Syriens sur cinq vivent dans la pauvreté, la misère et les privations. Le pays a perdu près de quatre décennies de développement humain", a déclaré M. Ban à l'ouverture de la troisième conférence annuelle à Koweït des donateurs pour la Syrie.

"Près de la moitié des hommes, femmes et enfants de ce pays ont été contraints de fuir leurs foyers", a-t-il déploré.

Le conflit en Syrie a fait plus de 215.000 morts depuis mars 2011 et plus de 10 millions de réfugiés ou déplacés, soit près de la moitié des quelque 23 millions d'habitants que compte le pays, un record mondial inégalé depuis 20 ans selon l'ONU.

C'est pour cela que l'ONU réclame un effort sans précédent à la conférence qui se tient au niveau des ministres des Affaires étrangères de 78 pays, sous la présidence de Ban Ki-moon. Elle entend lever la somme record de 8,4 milliards de dollars en un an.

A l'ouverture de la conférence, l'émir du Koweït a fait une promesse de dons d'un demi-milliard de dollars pour la Syrie, qualifiant la situation dans ce pays de "plus grande catastrophe humanitaire de l'histoire moderne".

"J'ai le plaisir de vous annoncer un engagement à hauteur de 500 millions de dollars du gouvernement du Koweït et du secteur privé pour soutenir les efforts humanitaires en Syrie", a déclaré l'émir Sabah al-Ahmad Al-Sabah.

"Nous sommes réunis ici pour répondre à la plus grande catastrophe humanitaire de l'histoire moderne", a-t-il souligné.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.

l